En retard, deux frères arrêtés au palais de justice

Deux frères qui venaient au Palais de justice de Chicoutimi pour un procès ont appris l’importance de la ponctualité. Arrivés deux heures en retard, ils ont été mis en état d’arrestation après que le juge ait lancé un mandat contre eux.

La présence de Jesse Tremblay et Billy-Jos Tremblay était obligatoire à 9h30 pour un procès de trafic de biens obtenus criminellement. Les deux hommes auraient fait de la vente de métal volé.

Un peu avant les 11h, le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec, les fait appeler par la greffière à deux reprises. Devant leur absence, le juge Lortie ordonne l’émission de deux mandats d’arrêt et les activités de la Cour se poursuivent.

À 11h30, un constable spécial du palais de justice apporte un message à la procureure de la Couronne, Marianne Girard, sur lequel est écrit que Jesse Tremblay est arrivé. Mais une fois que le mandat d’arrêt a été lancé, il doit être exécuté. L’accusé a donc été conduit à la détention.

Les frères Tremblay ont été relâchés la journée même, mais n’ont pu subir leur procès pour lequel cinq témoins s’étaient déplacés.