Le porte-parole de Résolu, Karl Blackburn.

Employés électrisés: l’usine fermée quelques jours

Les opérations reprendront au cours des prochains jours à la papeterie Résolu de Dolbeau-Mistassini alors que les travailleurs absorbent toujours le choc provoqué par l’électrisation de trois employés, vendredi soir dernier, dont deux sont toujours au Centre des grands brûlés de Québec.

Joint en début de journée lundi, le président du Syndicat Unifor, Éric Marcil, est demeuré prudent dans ses commentaires. Il n’a pas voulu se prononcer sur les causes et les détails de cet accident. Les trois travailleurs ont été blessés alors qu’ils s’affairaient à des travaux dans une chambre électrique située à l’arrière de la machine à papier.

Arc électrique

L’arc électrique d’une forte puissance s’est produit au moment où ils changeaient un appareil de refroidissement des équipements qui servent à alimenter les moteurs de la machine à papier.

« Ce sont nos collègues de travail. C’est évident que les gars sont affectés. Nous travaillons avec eux tous les jours. Nous connaissons les familles. C’est une situation assez difficile », a résumé le président du syndicat avant de rediriger Le Quotidien vers les représentants de l’entreprise pour tout ce qui touche les causes de l’accident.

Le porte-parole de Résolu, Karl Blackburn, a de son côté confirmé que l’un des trois travailleurs avait obtenu son congé de l’hôpital. Les deux autres sont toujours hospitalisés à Québec où ils reçoivent des soins spécialisés pour les brûlures.

« Un rapport préliminaire a été rédigé et l’enquête se poursuit. Nous nous attardons à travailler de façon à reprendre sécuritairement les opérations au cours des prochains jours », a expliqué le porte-parole de l’entreprise.