Douze mois pour un récidiviste

Le Béginois Roger Bouchard a écopé d’une peine de 12 mois de prison et sera privé du droit de conduire pendant cinq ans après avoir été reconnu coupable de conduite avec les facultés affaiblies à une cinquième reprise.

Roger Bouchard était de retour devant le juge Michel Boudreault de la chambre criminelle de la Cour du Québec, mardi, afin de régler un dossier en attente et connaître sa sentence pour sa cinquième faculté affaiblie.

Le comportement de Bouchard la nuit où il a été intercepté par les policiers de la Sûreté du Québec ne pouvait se solder par autre chose que son arrestation. Pendant cette nuit, les policiers ont vu de loin les phares de la voiture de Bouchard et ont décidé de pointer le radar en sa direction.

Ils ont alors constaté que Bouchard roulait à plus ou moins 40 km/h dans une zone de 80. Ils ont donc décidé d’attendre que Bouchard arrive à leur hauteur pour l’arrêter. Ils ont constaté en observant les phares que le véhicule de Bouchard bifurquait lentement dans leur direction. Ils ont été dans l’obligation de se déplacer sur l’accotement pour éviter une collision frontale.

Dans sa décision, le juge Michel Boudreault a indiqué au récidiviste qu’il était chanceux que son procureur, Me Pierre Gagnon, ait été en mesure d’en arriver à une entente avec la Couronne dans cette affaire. Le juge aurait facilement pu envoyer Bouchard derrière les barreaux pour une plus longue période.

Le Béginois faisait également face à une sixième accusation de conduite avec les facultés affaiblies. La poursuite a retiré les accusations puisqu’elle n’avait pas de preuve à fournir pour supporter cette accusation.