Au moment où ils ont voulu quitter les lieux, les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) se trouvaient à proximité et ont pu leur mettre la main au collet.

Deux voleurs pris la main dans le sac

Les policiers de Saguenay ont arrêté deux individus, mardi soir, à la sortie d'un commerce qu'ils venaient de cambrioler.
Dave Fortin, qui possède de nombreux antécédents judiciaires et Michaël Delage-Ménard, qui en est à une première infraction criminelle, sont accusés d'introduction par effraction dans un salon de coiffure de la rue des Champs-Élysées, à Chicoutimi.
Selon les informations obtenues, Fortin, de Jonquière, se serait introduit dans le commerce et y aurait notamment dérobé le contenu du tiroir-caisse. Quant à Delage-Ménard, aussi de Jonquière, il l'attendait derrière le volant afin de prendre la fuite.
Au moment où ils ont voulu quitter les lieux, les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) se trouvaient à proximité et ont pu leur mettre la main au collet.
Mercredi, Me Nicole Ouellet, de la Couronne, s'est opposée à la remise en liberté des deux individus, d'autant plus qu'elle précise que de nouvelles accusations pourraient être déposées. 
Me Alexandrine Pilote, en défense, a fait part au juge Pierre Simard, de la Cour du Québec, qu'elle reportait les deux dossiers au vendredi 22 septembre pour leur enquête de remise en liberté.
Juste avant de quitter le box des accusés, Fortin s'est adressé au magistrat et lui a demandé de sauter la procédure d'enquête de remise en liberté.
« Je voudrais passer cette étape et avoir immédiatement ma sentence », a lancé Fortin.
Le juge lui a dit qu'il devait d'abord enregistrer des plaidoyers de culpabilité et qu'il était préférable qu'il en discute avec son avocat, Me Charles Cantin, au préalable.
Dave Fortin, âgé de 40 ans, a été condamné en 2013 à six mois de détention pour des menaces et s'est retrouvé au pénitencier en 2011 pour des introductions par effraction (deux ans).
Il reste maintenant à savoir si les enquêteurs de la SPS pourront relier les deux individus à d'autres dossiers d'introduction par effraction qui se sont déroulés sur leur territoire au cours des derniers mois.