Deux suspects comparaissent

Deux des quatre présumés voleurs du Future Shop de Chicoutimi ont comparu une première fois, hier matin, au Palais de justice de Chicoutimi.
Bobby Cadieux-Guérin et Yannick Vatrano en ont su un peu plus sur les faits qui leur sont reprochés en lien avec la soirée du 28 juillet dernier.
Cadieux-Guérin, âgé de 23 ans, est arrivé de Montréal par le transport des prisonniers, alors que Vatrano, 27 ans, s'est déplacé lui-même vers Chicoutimi, lui qui avait déjà obtenu la liberté lors d'une comparution précédente au Palais de justice de Montréal.
Ces deux individus, de même que Jean-Marc Leblanc (23 ans) et Vincent Dazé (24 ans), sont accusés d'introduction par effraction, de méfait (plus de 5000 $) et d'un vol de 85 000 $ de matériel électronique à la boutique du centre commercial Place du Royaume de Chicoutimi.
Le juge Pierre Simard, de la Cour du Québec, a accepté que Vatrano puisse demeurer en liberté durant les procédures. Celui-ci reviendra en Cour le 6 janvier prochain.
Quant à Cadieux-Guérin, qui portait un coton ouaté aux couleurs des Celtics de Boston de la Ligue nationale de basketball, son enquête de remise en liberté a été reportée au 20 novembre. La Couronne, représentée par Me Mélanie Paré, s'est opposée à sa remise en liberté, notamment en raison de sept chefs de bris d'engagement et de bris de condition déposés contre lui. Il demeurera probablement à la prison de Chicoutimi en attendant sa nouvelle comparution.
Il subira son enquête caution en même temps que les deux autres coaccusés, Vincent Dazé et Jean-Marc Leblanc. Ceux-ci ont comparu à Montréal dans les derniers jours pour répondre à d'autres accusations de vols d'importance dans des commerces similaires à Future Shop.
Il faut se souvenir que la semaine dernière, les enquêteurs de la Sécurité publique de Saguenay ont mis à jour et par le fait même jeté au tapis un réseau provincial de voleurs de grand chemin.
À la suite d'une minutieuse enquête, menée durant près de trois mois, les policiers ont été en mesure de recouper diverses images vidéo de la scène de crime du Future Shop à Chicoutimi et d'autres commerces où le quatuor de cambrioleurs s'était procuré du matériel qui a servi au vol pour les retracer.
Les enquêteurs avaient réussi à noter une plaque d'immatriculation, à identifier l'un des individus et à retrouver ses trois complices.