Deux procès devant jury à l'automne

Le milieu judiciaire sera passablement occupé, à l'automne, avec la tenue d'au moins deux procès devant juge et jury dans le district de Chicoutimi. Et il se pourrait qu'un troisième s'ajoute en cours de route.
Le juge Raymond W. Pronovost, de la Cour supérieure du Québec, a fixé le procès de Jean-Philippe Blanchette (facultés affaiblies causant la mort et conduite dangereuse) au 11 septembre, de même que celui du couple Julie Morissette et Carl Lussier (tentative de meurtre) à compter du 6 novembre.
Quant au procès du présumé meurtrier de Sandra Fortin, Luc Hamel (meurtre au premier degré), il pourrait subir son procès en octobre ou novembre si les expertises psychiatriques sont complétées et remises aux parties avant la période estivale.
Jean-Philippe Blanchette
Dans un premier temps, Jean-Philippe Blanchette, 35 ans, se retrouvera en cour à compter du 11 septembre avec la sélection du jury. Le procès pourrait durer environ quatre semaines.
Blanchette, qui possède un antécédent de conduite avec les facultés affaiblies, a été impliqué dans un accident mortel en août 2014. Il avait emprunté un sentier avec son véhicule utilitaire. À la suite de diverses manoeuvres, le conducteur en a perdu la maîtrise et a chaviré sur le terrain accidenté. Sa conjointe est décédée.
Blanchette a été accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et de conduite dangereuse causant la mort de Kathleen Haché-Binette, 27 ans.
La Couronne prévoit faire entendre près de 20 témoins, dont un expert reconstitutionniste, un urgentologue, quatre ou cinq témoins civils et 12 policiers. Le procureur, Me Jean-Sébastien Lebel, prévoit quatre jours pour les débats des points de droit et deux semaines pour présenter sa preuve.
Me Luc Tourangeau, en défense, croit avoir besoin de deux ou trois jours pour présenter sa preuve.
Avant le début du procès devant les jurés, Me Tourangeau veut débattre d'une commission rogatoire afin d'amener le jury sur les lieux de l'accident.
Carl Lussier défendra sa cause devant juge et jury à partir du 6 novembre.
Jean-Philippe Blanchette subira son procès devant jury à compter du 11 septembre.
Luc Hamel
En ce qui concerne le Chicoutimien Luc Hamel, son procès pourrait se tenir aussi à l'automne. Le juge Pronovost n'a pas voulu fixer de dates officielles pour l'instant, car Me Dominic Bouchard est en attente d'une expertise psychiatrique touchant l'accusé.
« Si vous avez votre expertise dans les prochaines semaines et que la Couronne a les documents et obtient une contre-expertise avant l'été, vous pourrez communiquer avec moi et je pourrai voir à fixer une date à l'automne », de dire le magistrat.
Luc Hamel aurait assassiné Sandra Fortin à l'aide d'un couteau le 16 mars 2016. Il aurait poignardé la dame à plusieurs reprises avant de placer son corps dans le coffre de sa voiture et de la déplacer vers son domicile, à Chicoutimi.
Carl Lussier et Julie Morissette
Carl Lussier et Julie Morissette, accusés de tentative de meurtre, pourront quant à eux faire valoir leur point de vue à compter du 6 novembre. Le procès devant jury devrait durer deux semaines, incluant la sélection des jurés.
Les dossiers de Jonathan Ouellet ils ont été remis au 14 septembre. Les requêtes de l'individu, accusé de complot, d'agression sexuelle armée, d'enlèvement, de vol qualifié et d'extorsion, pourront être débattues avant l'automne.
Ouellet souhaite faire changer son dossier de district judiciaire et veut voir de ses yeux des pièces en lien avec les crimes qu'il aurait commis.
Au-delà de ces dossiers, il ne faut pas oublier que Marie-Pier Normand-Lejeune devrait subir son procès devant jury pour une accusation de meurtre au deuxième degré. Elle a fait jeter son bébé naissant à la poubelle en plein mois de février à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.