Un couple de motoneigistes a évité la noyade de peu après que leur motoneige se soit enfoncée dans le Saguenay, samedi soir. Ils tentaient de traverser la rivière, à Shipshaw, dans le secteur de la rue Gauthier.

Deux motoneigistes évitent de peu la noyade en traversant le Saguenay

Un couple de motoneigistes a évité de peu la noyade, après que leur motoneige se soit enfoncée dans les glaces du Saguenay, samedi soir, alors qu’ils tentaient de traverser la rivière dans le secteur Shipshaw.

Le motoneigiste d’environ 65 ans et sa conjointe s’étaient engagés sur les glaces du Saguenay, non loin de la rue Gauthier, lorsque la glace a cédé sous le poids de l’engin.

Ils ont réussi à regagner la rive pour aller chercher de l’aide, tandis que la motoneige a sombré dans les eaux du Saguenay. N’ayant pas de réponse en cognant à la porte d’une résidence située à proximité, l’homme a défoncé la porte, causant toute une surpris au couple qui dormait à l’intérieur.

Les deux occupants ont secouru la dame, qui était restée à l’extérieur, près de la résidence, n’étant plus en mesure de marcher en raison de son état d’hypothermie, a indiqué Denis Harvey, lieutenant de la Sécurité publique de Saguenay.

Policiers et ambulanciers sont ensuite intervenus. Le couple de motoneigistes a été transporté à l’hôpital en raison de leurs symptômes d’hypothermie. On ne craint cependant pas pour leur vie.

Le lieutenant Jean-François Imbeault a rappelé sur la boîte vocale dédiée aux médias qu’il est « extrêmement dangereux » de circuler sur le Saguenay et a invité les motoneigistes à la prudence.

Traverser le Saguenay à pied

Plus tôt samedi, vers 14 heures, trois jeunes hommes avaient eu une idée semblable en tentant de traverser la rivière Saguenay à pied. Après quelques mètres, les individus ont rebroussé chemin dès l’arrivée des pompiers et des policiers.

À partir de Chicoutimi-Nord et à la hauteur de la Marina, ils cherchaient apparemment un moyen rapide de se rendre à l’événement de Snowcross Saguenay à Chicoutimi, d’après le lieutenant de la Sécurité publique de Saguenay en poste samedi. Avec Simone Pilote