Deux frères du Saguenay font face à la justice pour agression sexuelle.
Deux frères du Saguenay font face à la justice pour agression sexuelle.

Deux frères accusés d’agressions sexuelles une trentaine d’années après les faits

Deux frères de Saguenay, âgés de 48 et 51 ans, sont accusés d’agressions sexuelles sur une jeune femme. Les agressions auraient été commises il y a une trentaine d’années, soit à la fin des années 80 pour le frère aîné et au milieu des années 1990 pour le plus jeune.

Éric et Dany Girard, respectivement âgé de 51 et de 48 ans, ont comparu par l’entremise de leur avocat, vendredi, au Palais de justice de Chicoutimi. Leur présence n’était pas requise au tribunal et, représentés par Me Charles Cantin et Me Luc Tourangeau, ils ont plaidé non-coupable. Les deux dossiers, traités conjointement par la procureure de la poursuite Me Marie-Audrey Chassé, ont été remis au 27 août prochain. Les deux frères devront cette fois être présents devant le juge de la Cour du Québec, Pierre Lortie, pour la suite des procédures.

Selon les actes de dénonciation, Dany Girard, qui vit toujours à Saguenay, aurait agressé sexuellement une jeune femme, entre le 1er et le 30 avril 1995. Une ordonnance de non-publication interdit de donner des renseignements qui permettraient d’identifier la plaignante.

Concernant le frère aîné, Éric Girard, les chefs d’accusation d’agression sexuelle concernent des événements qui se seraient produits entre 1986 et 1988. La victime serait la même personne dans les deux dossiers et la plainte a été déposée des années après les faits reprochés.

Condamné tentative de meurtre

Éric Girard est bien connu du milieu de la justice. En 1995, il a été condamné à 23 ans de pénitencier pour avoir violé et battu presque à mort une femme qu’il avait rencontrée dans un bar.

Le soir du 22 avril 1994, il l’avait laissé pour morte dans le rang Saint-Damien à Jonquière, après lui avoir assené des coups de barre de fer. La victime avait fait semblant de rendre son dernier souffle pour échapper à son ravisseur. La croyant morte, Éric Girard l’avait abandonnée dans un fossé. Elle était ensuite allée chercher de l’aide. Au terme de son procès, il avait écopé d’une lourde peine pour tentative de meurtre et pour agression sexuelle grave.

Il est sorti du pénitencier il y a quelques années et vit maintenant dans la région de Québec.