Plusieurs propriétaires de véhicules ont eu une mauvaise surprise à leur réveil jeudi. Leurs pneus avaient été crevés à l’aide d’un couteau.

Des vandales crèvent des dizaines de pneus à Chicoutimi

Plusieurs résidants des rues de l’Estacade et des Écluses, à Chicoutimi, ont eu une mauvaise surprise à leur réveil, jeudi matin. Les pneus d’au moins une douzaine de véhicules ont été crevés au cours de la nuit.

Tous les véhicules stationnés dans la cour d’un immeuble à logements situé au coin des rues de l’Estacade et de l’Écluse ont été vandalisés dans la nuit de mercredi à jeudi. Entre un et quatre pneus de chacun d’entre eux ont été crevés à l’aide de ce qui semble être un couteau. Les entailles causées par la lame sont bien visibles.

Les pneus d’au moins une douzaine de véhicules ont été crevés sur les rues de l’Estacade et des Écluses à Chicoutimi dans la nuit de mercredi à jeudi.

Les vandales se sont aussi attaqués à des véhicules stationnés dans une entrée privée située à quelques mètres plus loin, sur la rue de l’Estacade.

Lors de son passage jeudi matin, Le Quotidien a pu répertorier au moins 12 véhicules touchés.

Plusieurs propriétaires de véhicules ont eu une mauvaise surprise à leur réveil jeudi. Leurs pneus avaient été crevés à l’aide d’un couteau.

Certains propriétaires de véhicule affirment avoir entendu du bruit, notamment des rires, entre 4 h et 5 h dans la nuit.

Un propriétaire a surpris au moins un des malfaiteurs en flagrant délit. « J’entendais parler. Puis, j’ai entendu un bruit de pneu qui dégonfle. C’est là que je me suis levé et que j’ai crié par la fenêtre de ma chambre. J’ai vu quelqu’un qui était près de ma voiture se sauver en courant », raconte l’homme.

Les pneus d’au moins une douzaine de véhicules ont été crevés sur les rues de l’Estacade et des Écluses, à Chicoutimi, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Ce dernier a ensuite découvert que les pneus de sa voiture ainsi qu’un pneu de celle de sa conjointe avaient été crevés.

« Ce n’est pas plaisant. C’est gratuit comme geste et ça cause bien des désagréments. Aujourd’hui, il faut faire remorquer, trouver de nouveaux pneus, appeler les assurances. Certains partaient travailler quand ils ont vu que leurs pneus étaient perforés. »

Plusieurs propriétaires de véhicules ont eu une mauvaise surprise à leur réveil jeudi. Leurs pneus avaient été crevés à l’aide d’un couteau.

Des remorques ont été appelées sur place par certains propriétaires.

Les policiers de Saguenay se sont déplacés dans le secteur peu après les événements. « On a reçu une plainte pour un véhicule à 4 h 50. Quand les policiers se sont rendus sur place, ils se sont aperçus que les pneus de plusieurs autres véhicules avaient été perforés, explique Bruno Cormier, porte-parole du Service de police de Saguenay. On récolte les plaintes. Les patrouilleurs vont être plus présents dans le secteur. L’enquête suit son cours. »