Des soins esthétiques sur le bras

Un couple de Jonquière a fraudé trois centres d’esthétique de la région.

Manon Simard et Raynald Boily ont plaidé coupables à trois chefs d’accusation de fraude, mardi, au Palais de justice de Chicoutimi. 

Les deux personnes, bénéficiaires de l’aide sociale, recevaient des traitements esthétiques majeurs, notamment des séances de microblading, sans payer la facture. Le couple aurait reçu des traitements dont la valeur frôlerait les 2000 $, selon des chiffres préliminaires.

Les centres visés se sont parlé de l’existence de tels clients, permettant aux autorités de mettre fin aux activités du couple.

L’homme et la femme n’avaient évidemment pas les moyens de se payer de tels traitements en vivant de l’aide sociale. En cour, Boily a tenté de justifier les gestes en mentionnant que la fraudeuse avait encore besoin de soins au visage.

Représenté par Me Nicolas Gagnon, le couple a été remis en liberté, mais il reviendra en cour le 17 août pour la suite des procédures. 

Au moment de leur arrestation, l’homme était en période de probation. La femme était quant à elle sous le coup d’un 810, c’est-à-dire un engagement à garder une bonne conduite en société.