Des enquêteurs et des techniciens en identité judiciaire ont été appelés sur les lieux de cette découverte afin d’amorcer le travail d’enquête.

Des ossements humains retrouvés

Des enquêteurs et des techniciens en identité judiciaire de la Sûreté du Québec tentent d’identifier des ossements humains retrouvés dans le secteur du rang 6 à Saint-Bruno, au Lac-Saint-Jean.

Vers 11 h 30, lundi matin, un homme effectuait des travaux de débroussaillage dans le rang 6 lorsqu’il a trouvé des restes humains. Il a rapidement communiqué avec les policiers.

« Pour le moment, nous ne savons pas s’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Des expertises seront menées afin de le déterminer et afin d’identifier le corps », mentionne Jean Tremblay, porte-parole de la SQ.

Vers 11 h 30, lundi matin, un homme effectuait des travaux de débroussaillage dans le rang 6 à Saint-Bruno lorsqu’il a trouvé des restes humains. Il a rapidement communiqué avec les policiers.

Au cours des dernières années, quelques personnes ont été portées disparues dans la région sans être retrouvées. 

C’est notamment le cas de David Fortin, qui a été vu pour la dernière fois le 10 février 2009. Au moment de sa disparition, il n’était âgé que de 14 ans.

Michel Thériault, 51 ans, n’a pas été vu depuis la mi-juillet 2016 et sa disparition a été rapportée officiellement le 22 décembre 2016 à Saint-Bruno, au Lac-Saint-Jean.

Hélène Martineau, une femme de 48 ans d’Arvida, a été portée disparue par son conjoint, Michel Larouche, le 21 avril dernier. 

La dernière fois que la dame a été aperçue, elle circulait dans les rues de son quartier.

Enfin, Diane Bonneau, une Félicinoise de 33 ans au moment de sa disparition, a été vue pour la dernière fois le 19 juin 2012.