Plusieurs cas de fraude ont été signalés à la Sûreté du Québec.

Des entreprises du Lac victimes de fraude

Plusieurs entreprises de la MRC Lac-Saint-Jean-Est ont été victimes de fraude, au cours des dernières semaines, par l’entremise d’un faux système de courriel qui reprend de manière pratiquement identique l’adresse d’un dirigeant.

Le porte-parole de la Sûreté du Québec, Hugues Beaulieu, a confirmé que plusieurs cas de fraude ont été signalés à la police, en plus des autres tentatives qui ont échoué. Le montant total des vols représente plusieurs centaines de milliers de dollars, atteignant même le million.

La fraude du président, aussi appelé la « fraude du PDG », utilise une adresse courriel similaire, à quelques lettres près, pour envoyer une correspondance à l’employé responsable des finances ou des transactions.

« L’employé reçoit un courriel lui demandant de faire une transaction d’urgence pour mener à terme un projet, a expliqué le sergent Beaulieu. Il y a toujours une situation d’urgence derrière la manœuvre afin de faire baisser la garde de l’employé, qui est forcé d’agir en vitesse. »

Le stratagème frauduleux se déroule toujours lorsque le dirigeant visé est absent ou difficile à joindre directement.

Il est donc permis de croire que le ou les fraudeurs ont accès à la boîte de courriels depuis un certain temps, ce qui leur permet de connaître les détails opérationnels de l’entreprise.

Appel à la vigilance

La Sûreté du Québec demande aux entreprises victimes d’un cas semblable de dénoncer la situation. Les enquêteurs parviennent souvent à retracer l’origine théorique de la fausse adresse, mais il est parfois trop tard pour récupérer l’argent. Dans la plupart des cas, les fraudeurs proviennent de l’extérieur du continent nord-américain.

« Le meilleur moyen de ne pas tomber dans le piège est de communiquer directement avec le président qui a supposément envoyé le courriel », a indiqué Hugues Beaulieu.

Le recours à un antivirus fiable pour protéger le système informatique et l’utilisation de plusieurs niveaux d’approbation pour conclure une transaction sont également conseillés, mais la vigilance demeure l’outil par excellence pour ne pas tomber dans le panneau.

La fraude du président a touché des entreprises de la MRC Lac-Saint-Jean Est, mais aussi de tout le territoire régional.

« Ce genre de fraude existe depuis plusieurs années, mais on remarque actuellement une recrudescence du nombre de signalements », a conclu le sergent Beaulieu, de la Sûreté du Québec.