Dépassement fatal dans le petit parc des Laurentides

Une jeune femme a perdu la vie, vendredi midi, à la suite d’une violente collision survenue sur la route 169 dans la Réserve faunique des Laurentides. Trois véhicules et un poids lourd ont été impliqués dans cet accident mortel qui aurait été causé par une manoeuvre de dépassement.

Le petit parc des Laurentides soit la route 169 comprise entre Hébertville et la jonction de la route 175 a été fermé à la circulation, dans les deux directions, pendant près de cinq heures. 

« Selon les informations préliminaires, la conductrice aurait tenté une manoeuvre de dépassement alors que les conditions étaient peu recommandables. Elle a subi de graves blessures et son décès a ensuite été constaté », a expliqué le responsable des communications à la Sûreté du Québec, le sergent Claude Denis.

L’accident s’est produit vers 11h30 au Kilomètre 10, à la hauteur du lac Pikauba. À la suite de la collision, les trois véhicules se sont retrouvés dans le chaussée de droite en direction sud. Le poids lourd, a pour sa part, terminé sa course dans le fossé enneigé. Une camionnette s’est même séparée en deux sous la force de l’impact. La boîte du véhicule s’est retrouvée, quelques mètres, à l’avant de la cabine. Les pompiers ont eu recours aux pinces de désincarcération. 

Deux autres conducteurs ont été conduits dans un centre hospitalier pour y traiter des blessures mineures. Quant au conducteur du poids lourd, il s’en tire avec presque rien au plan physique. 

Quelques dizaines de véhicule qui se dirigeaient en direction de Québec se sont retrouvés, bien malgré eux, dans l’obligation de patienter. Une circulation contrôlée par les policiers de la Sûreté du Québec et le ministère des Transports du Québec (MTQ) leurs a permis de reprendre leur chemin près de 90 minutes après l’impact.

Une enquête est en cours afin de déterminer les causes exactes de l’accident. Un reconstitutionniste en collision de la Sûreté du Québec a d’ailleurs été dépêché sur place. 

Cellulaire au volant

Une scène particulière et de plus en plus répandue a été observée lors du convoi de circulation qui a permis aux automobilistes de poursuivre leur route. Plusieurs conducteurs ont été aperçu, cellulaire à la main, alors qu’ils prenaient des clichés de la scène de l’accident mortel. Certains roulaient dans un véhicule personnel alors que d’autres étaient à bords de poids lourds. Une passagère a même abaissé la fenêtre du véhicule dans lequel elle prenait place afin de capter la scène. Un policier de la Sûreté du Québec est d’ailleurs intervenu à cet effet rappelant aux automobilistes l’importance de respecter la victime et la famille. 

Rappelons qu’à ce moment, la famille de la victime n’était pas encore avisée du triste sort qui était réservé à leur proche.