Sébastien Grenon et sa copine Cindy Laplante sont habitués de voyager. Pour une rare fois, ils n’avaient pas d’assurances-voyages.

De la grippe au coma

Sébastien Grenon, un jeune homme originaire du Saguenay, est actuellement plongé dans un coma artificiel en France, terrassé par une grippe. En voyage pour participer à une convention de tatouage, le jeune homme asthmatique a commencé à se sentir mal le week-end dernier. Dans la nuit de lundi à mardi, lui et sa conjointe se sont présentés dans un hôpital, puisque Sébastien n’arrivait plus à respirer. Il a été hospitalisé sur le champ et ensuite plongé dans un coma artificiel, afin qu’il reprenne des forces, mais les coûts liés aux soins risquent d’être faramineux.

Sébastien Grenon et sa conjointe Cindy Laplante se sont envolés pour Nantes la semaine dernière. Le jeune homme s’y rendait pour participer à une convention de tatouages et sa copine a décidé de faire le voyage avec lui. Tous les deux originaires de Saguenay, ils demeurent à Montréal depuis un an. 

« La convention avait lieu en fin de semaine et nous avions tous un peu des symptômes grippaux. Mais Sébastien avait plus de difficulté que nous, puisqu’il est asthmatique. Nous devions visiter Nantes lundi, mais Sébastien est resté au lit. Je suis allée à la pharmacie pour lui acheter des médicaments, mais il ne voulait pas aller à l’hôpital puisque nous devions revenir à Montréal mardi et nous n’avions pas d’assurance voyage, alors ça nous inquiétait un peu », a raconté Cindy Laplante, lorsque jointe par Le Quotidien, jeudi. 

Mais dans la nuit de lundi à mardi, le couple n’a eu d’autre choix que de se présenter à l’urgence, puisque Sébastien avait de plus en plus de difficulté à respirer et ses pompes ne faisaient plus effet.

Sébastien Grenon, un jeune homme originaire du Saguenay, est actuellement plongé dans un coma, en France, terrassé par une grippe.

Immédiatement, les médecins ont informé Cindy Laplante que Sébastien devait être hospitalisé, puisqu’il souffrait d’une grippe et que ses poumons étaient très mal en point. Quelques heures plus tard, les médecins ont pris la décision de plonger le jeune homme de 29 ans dans le coma, afin qu’il soit intubé.

« Il y avait beaucoup trop de gaz carbonique qui s’accumulait dans ses poumons et ça pouvait provoquer un arrêt cardiaque. On pense qu’une grippe, ce n’est pas bien grave, mais quand on est plus vulnérable comme Sébastien qui souffre d’asthme, ça peut être catastrophique. Les médecins m’ont dit qu’il pourrait être dans le coma jusqu’à lundi prochain. Nous avons évidemment annulé notre retour et j’ignore quand nous allons pouvoir revenir à Montréal », a expliqué la jeune femme, qui est actuellement seule au chevet de son amoureux. 

Heureusement, les médecins ont bon espoir que Sébastien récupère normalement, une fois qu’il sera sorti du coma. Mais il devra être rapatrié au pays en compagnie d’un médecin français et d’une infirmière. Et si les pronostics sont relativement bons pour le jeune homme, la facture risque d’être salée. 

« Seulement en frais d’hospitalisation, ça nous coûte présentement 3000 euros par jour, donc environ 4500 $. Et je n’ose même pas imaginer combien ça va coûter au bout du compte avec le médecin qui nous accompagnera au retour », a confié Cindy Laplante, qui pourra compter sur le support moral de son amie, qui ira la rejoindre lundi prochain pour qu’elle ne soit pas seule. D’ici là, elle a perdu l’argent de ses billets d’avion lorsqu’ils ont été forcés d’annuler et elle doit maintenant continuer de se loger et se nourrir.

« C’est difficile. Je fais plusieurs appels pour les soins, notre retour, l’hospitalisation une fois à Montréal s’il le faut et il y a aussi la question de l’argent. En plus, je suis vraiment très inquiète pour Seb », a affirmé la jeune femme, qui arrive à garder son sang-froid malgré la situation.

Un premier voyage sans assurance 

Ironiquement, c’était la première fois que le couple voyageait sans assurance. « On est habitué de voyager et on en a tout le temps eu... Même qu’on avait une assurance d’un an, mais elle est venue à échéance il y a quelques mois. Cette fois-ci, on a fait l’erreur de prendre une chance. Quand on est jeune et que tout va bien, on se dit que ça ira, surtout qu’on partait seulement quelques jours », explique Cindy Laplante. 

« C’est évident que je le regrette. C’est une erreur, mais je ne peux pas revenir en arrière. Tout ce que je peux faire, c’est dire aux autres d’en prendre pour ne pas qu’ils vivent ce que nous vivons », ajoute-t-elle.

Impuissants et inquiets devant la détresse du couple, des amis et des membres de la famille de Cindy et Sébastien ont décidé de lancer une campagne de financement via Internet, afin de leur venir en aide. En début de soirée jeudi, 15 460 $ avaient été amassés sur un objectif de 50 000 $. 

Pour faire un don à la campagne « Sébastien a besoin de vous », il suffit de visiter le https://www.gofundme.com/4k11dls.