Vincent Gagné pourrait avoir fait d’autres victimes.

D’autres victimes d'un présumé agresseur recherchées

Vincent Gagné, le jeune homme de 20 ans accusé d’avoir agressé sexuellement deux présumées escortes à la pointe d’un couteau, la semaine dernière, pourrait avoir fait d’autres victimes. La structure de gestion des enquêtes sur les crimes en séries, coordonnée par la Sûreté du Québec (SQ), a été déployée.

Gagné, qui sera de retour vendredi au Palais de justice de Chicoutimi pour son enquête sur remise en liberté, été arrêté par les policiers du Service de police de Saguenay (SPS), le 21 mars. Il fait face à 11 chefs d’accusation en lien avec cette histoire, en plus d’un autre dossier datant d’avril 2018 pour des voies de fait armées et d’avoir braqué une arme. 

Vincent Gagné pourrait avoir fait d’autres victimes.

Selon les policiers, l’enquête tend à démontrer qu’il pourrait y avoir d’autres victimes. 

La structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série permettra donc aux policiers du SPS et de la SQ de travailler en partenariat. Cette structure vise à identifier les crimes commis par les prédateurs et mieux protéger les victimes. 

Toutes les informations susceptibles d’aider les policiers peuvent être transmises au SPS au 418-699-6000.