Sabin Côté, maire de Roberval, a plaidé coupable à une deuxième accusation de conduite avec les facultés affaiblies.

Conduite avec les facultés affaiblies: le maire de Roberval plaide coupable

Le maire de Roberval, Sabin Côté, a plaidé coupable à une deuxième accusation de conduite avec les facultés affaiblies. Lors de son arrestation, il affichait un taux d’alcool de 204 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang, plus de deux fois la limite autorisée de .08. Malgré tout, il entend demeurer en poste.

M. Côté s’est présenté au Palais de justice de Roberval, jeudi matin, devant le juge Pierre Simard, de la Cour du Québec, et a pris la décision de ne pas tenir de procès dans son dossier.

Il avait été arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec dans la nuit du 23 au 24 juin 2018 après avoir percuté des cônes orange dans une zone de travaux sur le boulevard Marcotte, à Roberval.

Les patrouilleurs avaient noté l’odeur d’alcool et remarqué la démarche chancelante du maire.

Me Denis Otis, en défense, et Me Jean-Sébastien Lebel, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), ont soumis une suggestion commune au juge Simard.

Le maire de Roberval a écopé d’une amende de 2500 $ et devra en plus effectuer 150 heures de travaux communautaires. Il lui est aussi interdit de conduire pour une période de 24 mois. Il pourra par contre faire la demande pour l’installation immédiate d’un antidémarreur.

En entérinant la sentence, le magistrat a mentionné qu’il y avait des facteurs atténuants dont il fallait tenir compte dans la décision.

Le juge a noté que M. Côté demeure un actif pour la société et qu’il a plaidé coupable rapidement dans son dossier.

Il s’agissait de la deuxième offense de Sabin Côté en matière de conduite avec les facultés affaiblies. Il avait été arrêté en état d’ébriété au volant de son véhicule en 2007. Il avait plaidé coupable en 2013.

À la suite de son arrestation de juin 2018, Sabin Côté avait remis sa démission à titre de président du comité de sécurité publique de la MRC du Domaine-du-Roy.

M. Côté pourra conserver ses fonctions de maire de Roberval malgré la présence d’un casier judiciaire à son dossier.

Selon le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, une personne peut être déclarée inhabile à exercer la fonction de membre d’un conseil municipal de toute municipalité pour une période minimale de cinq ans, si elle déclarée coupable d’un acte punissable de deux ans d’emprisonnement ou plus.

Les actes d’accusation pour une conduite avec les facultés affaiblies ne prévoient pas de peines aussi importantes. Par contre, toujours selon le ministère, Sabin Côté pourrait faire l’objet d’une enquête de la Commission municipale du Québec en éthique et déontologie.

Au terme de cette enquête, si elle a lieu, l’élu peut faire l’objet de sanctions.

Sabin Côté a confirmé vouloir demeurer en poste.