Dany Bouchard reçoit sa peine pour une invasion de domicile et des voies de fait avec des lésions.

Cocu, il tabasse l'amant deux fois

Apprenant qu'un ami avait couché avec sa copine, Dany Bouchard, de Chicoutimi, s'est vengé en s'en prenant gratuitement à l'individu. Il l'a tabassé à deux reprises. Le tribunal pourrait choisir entre des travaux communautaires ou de la prison ferme comme sentence.
Les problèmes de l'individu de 26 ans du chemin de la Réserve à Chicoutimi ont commencé en mai 2015 lorsqu'il a appris qu'il était cocu.
Frustré et en colère, Bouchard s'est présenté chez son ami, le 7 mai, afin de discuter de la situation, mais la discussion a été de courte durée.
« Avant de le frapper, j'ai voulu lui parler. J'ai voulu m'expliquer, mais il m'a ri en pleine face. Je l'ai frappé », a admis le client de Me Charles Cantin.
Après être entré dans le domicile sans permission, commettant une introduction par effraction, Bouchard a battu la victime et l'a laissé baigner dans son sang. Il s'est même permis de retourner à la résidence pour récupérer l'une de ses bottes à cap d'acier.
Mais les choses ne se sont pas arrêtées là. Bouchard a eu connaissance d'autres détails en lien avec la relation extra-conjugale et il est revenu à la résidence de la victime trois jours plus tard, le 10 mai 2015.
Il a commis une autre introduction par effraction, a commis du méfait et a violenté l'homme avec un tel acharnement que les points de suture effectués quelques jours auparavant n'ont pas résisté à l'assaut.
Bouchard a plaidé coupable aux accusations en septembre dernier. Le rapport présentenciel est positif et l'individu présente un faible risque de récidive.
« Je ne suis pas quelqu'un de véritablement impulsif. C'est arrivé ces deux fois-là. Je suis désolé et ce n'était pas la solution. Ce n'est pas ce que je devais faire. Je comprends que ça doit être dur pour la victime de vivre avec de l'anxiété », ajoute celui qui a été arrêté en 2014 pour une faculté affaiblie.
« Avant d'entrer chez lui, je me suis demandé si c'était ce que je devais faire. Mais je suis entré pareil », a-t-il ajouté.
La défense demande des travaux communautaires et une peine en société, alors que la Couronne réclame plutôt 15 mois de détention. Décision le 16 mars.