Shayeb Rashid passera les prochaines semaines derrières les barreaux. Il a écopé d’une peine de cinq mois pour avoir séquestré et violenté sa conjointe. Il lui reste trois mois à purger, en raison du temps préventif déjà accumulé.

Cinq mois pour avoir séquestré et menacé sa conjointe

Shayeb Rashid, qui était accusé d’avoir séquestré et violenté sa conjointe, a écopé de cinq mois de prison, jeudi, au Palais de justice de Chicoutimi. La victime avait pardonné à l’homme de 32 ans et a écrit une lettre en sa faveur durant les procédures judiciaires.

L’homme originaire de Vancouver, mais qui vit maintenant à Jonquière, avait été arrêté le 18 novembre dernier. Il était détenu depuis ce temps. Le 23 novembre, soit quelques jours après son arrestation, Shayeb Rashid avait comparu au palais de justice. Il était notamment accusé d’avoir séquestré sa conjointe, en plus de la menacer de mort. Il lui avait également tiré les cheveux, en plus de lui briser des dents. 

C’est jeudi que la peine a été rendue par le juge Jean Hudon. L’accusé a écopé de cinq mois de prison ferme, mais il ne lui reste que trois mois à purger, en raison du temps d’incarcération déjà accumulé. 

Au moment de son arrestation, les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) ont noté qu’il avait promis environ un mois avant de ne pas être en contact et de ne pas importuner la plaignante, ce qu’il n’a pas été en mesure de faire. Le couple était alors séparé, mais la victime a pardonné à l’accusé durant les procédures judiciaires. Elle a également pris le temps d’écrire une lettre en sa faveur dernièrement. Soulignons également qu’elle est enceinte de l’homme de 32 ans.