Me Louis Belliard défend les intérêts de l’accusé Steeve Marquis.

Cinq dossiers pour Steeve Marquis

Le juge Louis Dionne, de la Cour supérieure du Québec, entendra, à compter de lundi, la cause du Jonquiérois Steeve Marquis, alors qu’il présidera son procès devant un jury de 12 personnes.

Marquis, dont les intérêts sont défendus par Me Louis Belliard, présentera cinq dossiers devant le tribunal au Palais de justice de Chicoutimi.

Il fait notamment face à 10 chefs d’accusation concernant des voies de fait, voies de fait causant des lésions, voies de fait armées, conduite avec les facultés affaiblies, harcèlement, bris de condition et entrave au travail des policiers.

Les accusations touchant les voies de fait se sont échelonnées de novembre 2012 à novembre 2016.

Sélection

Le procès débute officiellement le lundi 12 mars. Environ 150 citoyens du district judiciaire de Chicoutimi se retrouveront au troisième étage du Palais de justice de Chicoutimi afin de déterminer si elles peuvent faire partie de ce jury qui entendra la cause.

Les deux avocats au dossier, Me Jean-Sébastien Lebel, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), et Me Belliard, en défense, détermineront cette sélection d’hommes et de femmes qui auront la tâche de déterminer si Marquis, un homme d’une quarantaine d’années, est coupable ou non des infractions retenues contre lui.

Les candidats à l’un des 12 postes de jury pourront faire valoir leur point s’ils ne veulent pas être retenus pour le procès, dont la durée devrait être d’environ deux semaines.

Mais ce n’est pas parce qu’un candidat juré présente une raison qu’il sera automatiquement exempté de cette tâche. Chaque avocat a aussi le droit de rejeter un candidat sans avoir à fournir une raison. Ce nombre est par contre limité pour chacune des parties.

À la suite de la sélection du jury, il se pourrait que les parties doivent débattre de certaines requêtes en son absence.