Ciblée pour des relations sexuelles: ses parents lui évitent le pire

La vigilance des parents d’une adolescente de 16 ans de Saguenay lui aura probablement évité de devoir coucher avec un homme sans véritablement le vouloir.

Olivier Déziel, de Gatineau, a été reconnu coupable de leurre informatique et d’avoir sollicité des relations sexuelles avec une personne de moins de 18 ans moyennant une rétribution financière, contrevenant ainsi à l’article 286,1 (2) du Code criminel canadien. 

L’individu de 21 ans a été condamné à 14 mois de détention. Comme il est incarcéré depuis une cinquantaine de jours, il lui reste 12 mois et 17 jours à purger. Peine qu’il fera à la suite de sa sentence précédente de 12 mois pour un vol qualifié.

Selon les informations dévoilées au juge Christian Tremblay, de la Cour du Québec, Déziel a communiqué avec sa victime par le biais d’un site de rencontres sur Internet.

Après quelques instants de conversation, Déziel a demandé à la jeune fille de lui envoyer une photographie de sa poitrine. Quelques moments plus tard, l’adolescente s’est exécutée et une image lui était envoyée.

En retour, Déziel a montré des photos où il exhibe des billets de banque et où il semble mener la belle vie.

La jeune fille serait rapidement tombée dans le piège de cette possible vie où l’argent coulerait à flots et où elle pourrait en profiter.

L’objectif de l’individu, dont les intérêts étaient représentés par Me Luc Tourangeau, était complètement différent ou du moins elle n’aurait pas tout obtenu sans rien offrir en retour.

Heureusement, Déziel et sa victime ne se sont jamais rencontrés. L’individu a été arrêté chez lui à Gatineau et y a été interrogé. Il s’est rendu au Saguenay uniquement pour comparaître et plaider coupable.

Les parents de la jeune fille ont été mis au courant de cette histoire et ont porté plainte à la police, ce que l’adolescente refusait de faire.