Chantale Cyr et son avocat, Me Éric Le Bel.

Chantale Cyr réintégrée à son poste de directrice générale

La directrice générale de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (CSRS) congédiée illégalement, Chantale Cyr, réintégrera son poste. L’organisation se plie ainsi au jugement rendu par le Tribunal administratif du travail.

Le retour de Chantale Cyr est déjà amorcé, puisqu’elle est rentrée en poste le 23 mars.

« Ainsi, un plan d’action a déjà été mis en place pour assurer une réintégration de Mme Cyr en douceur et dans le respect, et ce, tant pour la directrice générale que pour l’ensemble du personnel de la CSRS. Ce plan comprend différentes mesures de support, de transfert et d’appropriation de dossiers », a fait savoir Claudie Fortin, responsable des communications à la Commission scolaire, par voie de communiqué. 

« Aucun commentaire supplémentaire ne sera émis et aucune entrevue ne sera accordée en lien avec ce dossier. Mme Cyr et l’ensemble des équipes de la Commission scolaire travailleront en collaboration afin de poursuivre les actions entreprises au cours des derniers mois », peut-on lire dans le communiqué de presse envoyé mardi matin.

Par ailleurs, les efforts sont concentrés actuellement sur les mesures à mettre en place afin de répondre aux exigences du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur dans l’organisation des solutions pour faire face à la pandémie de COVID-19.

Rappelons que l’automne dernier, au terme d’un procès qui aura duré plusieurs semaines, Chantale Cyr gagnait sa bataille contre son ancien employeur. Le Tribunal administratif du travail du Québec accueillait deux plaintes de harcèlement psychologique et celle de congédiement illégal, tout en reconnaissant qu’elle a subi des lésions professionnelles.

Le juge Guy Roy blâmait sévèrement la présidente Liz Gagné, qui avait entrepris « d’avoir la tête » de Mme Cyr, tout en écorchant les commissaires au passage.