L’ex-directeur des finances de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Carl Duchesne, est représenté par Me Claude Beaulieu.

Carl Duchesne plaide coupable

L’ex-directeur des finances de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Carl Duchesne, a plaidé coupable à des accusations de voies et de fait et de voies de fait causant des lésions, mardi matin, au Palais de justice de Chicoutimi.

L’ancien cadre a admis avoir frappé un collègue syndiqué en marge du party de bureau qui s’était tenu en décembre dernier. Sa victime a subi une commotion cérébrale en plus d’une fracture au plancher de l’orbite. 

Accompagné de son avocat, Me Claude Beaulieu, Duchesne tenait à régler son dossier rapidement, mardi. Les procureurs avaient d’ailleurs une suggestion commune à proposer au juge Michel Boudreault. Mais ce dernier a demandé le report des représentations sur sentence, justifiant un manque d’informations. Il voulait notamment plus de détails sur les blessures physiques de la victime.

Même si l’issue est la même, les versions de cette soirée du 9 décembre dernier divergent légèrement. Selon la défense, c’est la victime qui aurait d’abord invité Carl Duchesne à se battre à l’extérieur du bar. Ce qu’il aurait refusé de faire. À la fermeture de l’établissement, toutefois, l’ex-directeur a dû sortir dehors, où se trouvait son collègue. C’est à ce moment qu’il aurait donné un coup de poing à la victime. Un seul coup aurait été donné.

L’autre version avance que la victime n’a pas apprécié l’attitude trop entreprenante de Carl Duchesne envers une autre employée. La victime l’aurait invité à changer d’attitude, provoquant ainsi la colère de l’ex-cadre.

Les événements sont survenus pendant la vague de tensions vécues au sein de la direction de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Le président de l’organisation, rappelons-le, a quitté subitement son poste. Liz Gagné a repris la présidence de la CS. La directrice générale, Chantale Cyr, a également fait les manchettes. Congédiée par le conseil, elle a d’ailleurs entrepris des recours judiciaires contre la commission scolaire. Des remboursements de factures d’alcool des commissaires a également fait les manchettes au même moment. 

Carl Duchesne n’est plus à l’emploi de la CS des Rives-du-Saguenay depuis quelques mois. Une entente est intervenue entre la direction et l’ex-cadre. 

En plus de son procès au criminel, Duchesne fait également l’objet d’une poursuite au civil de 80 000 $ déposée par la victime. 

L’ex-directeur doit revenir devant le juge Michel Boudreault, jeudi le 17 mai, pour les représentations sur sentence.