Bouffard plaide coupable

Zacharie Bouffard, le cambrioleur d'une pharmacie à Jonquière, suivra une thérapie pour une période de six mois. Il recevra ensuite sa sentence pour son vol qualifié.
Mercredi matin, devant le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec, l'individu a plaidé coupable à une accusation de vol qualifié à la pharmacie Proxim, de bris de probation et de possession de drogue au bloc cellulaire.
Bouffard était entré à l'intérieur de la pharmacie, le 13 août dernier, et avait demandé à la caissière de lui remettre de puissants médicaments et le contenu de la caisse (10$).
Il n'avait fait preuve d'aucune violence. Il portait un capuchon sur la tête et un bandeau afin de se cacher le bas du visage.
L'individu de 35 ans originaire d'Alma et demeurant maintenant à Jonquière avait été rapidement arrêté par les policiers de la Sécurité publique de Saguenay.
Mercredi, au Palais de justice de Chicoutimi, la procureure de la Couronne, Me Mélanie Paré, et l'avocat de la défense, Me David-Alexandre Aubé, ont suggéré que Bouffard suive une thérapie fermée de six mois afin de venir à bout de sa dépendance aux stupéfiants.
Son dossier reviendra en Cour le 9 janvier afin que les parties obtiennent un rapport d'étape de la thérapie, qui se déroulera à Sherbrooke.
Les représentations sur la peine devraient se faire à la mi-avril, une fois la thérapie complétée.