L’individu de 47 ans a comparu par visioconférence, au Palais de justice de Chicoutimi. archives le quotidien
L’individu de 47 ans a comparu par visioconférence, au Palais de justice de Chicoutimi. archives le quotidien

Bébé au coeur d’une altercation à Jonquière: le père accusé de voies de fait

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
L’homme de 47 ans arrêté samedi soir après s’être querellé pour la garde de son bébé de quatre mois, à Jonquière, a comparu de la prison de Roberval, lundi en fin d’après-midi. L’homme est accusé de voie de fait sur la petite et de bris d’engagement. Il a pu recouvrer sa liberté, mais devra respecter plusieurs conditions, dont celles de ne pas communiquer ou être en présence de sa conjointe et de leur bébé. Le dossier est toujours sous enquête et d’autres accusations pourraient être déposées par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

L’individu était incarcéré depuis son arrestation, samedi. L’identité de l’accusé ne peut être dévoilée afin de protéger celle du bambin. 

Samedi soir, des témoins ont rapporté aux policiers avoir vu l’accusé se disputer vivement avec sa conjointe. L’altercation s’est produite à l’extérieur, à proximité de la rue Saint-Hubert, à Jonquière. Selon ce que les témoins ont rapporté, l’homme menaçait de s’enfuir avec leur fille.

Pour le moment, le DPCP, représenté par Me Marianne Girard, n’a pas porté d’accusations outre celles de bris d’engagement et de voies de fait contre l’enfant. Toutefois, l’enquête est toujours en cours et il n’est pas impossible que l’homme doive faire face à d’autres accusations ultérieurement.

L’individu a été remis en liberté sous plusieurs conditions. En plus de devoir garder la paix et avoir une bonne conduite, il ne peut entrer en contact ni avec sa conjointe ni avec son bébé, sauf si la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) lui donne son accord. 

L’homme reviendra en cour le 17 novembre prochain.