Michaël Dallaire

Aucune accusation portée contre le policier

Aucune accusation ne sera déposée contre le policier de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) qui a procédé à l'arrestation abusive de Michaël Dallaire.
Me Lyne Morais, procureure adjointe au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) du district judiciaire de Québec, a confirmé l'information aux membres du quartier général de la SPS au cours des derniers jours.
Il faut se souvenir que Dallaire, un individu très bien connu des milieux policiers, a été arrêté en septembre 2016 en possession de plusieurs armes à feu dans son véhicule et d'une quantité importante de métamphétamines (1000).
L'individu de 33 ans avait été arrêté sur la rue Saint-Dominique, à Jonquière, pour une fissure dans son pare-brise.
Le policier avait ensuite raconté avoir vu une arme à feu sur la banquette arrière du véhicule afin de justifier l'arrestation. Dallaire avait protesté.
Environ un mois plus tard, à la suite de nouvelles informations fournies à la Couronne, les accusations contre Dallaire avaient été retirées. Une enquête interne avait été entreprise à la SPS afin de faire la lumière sur les événements et voir si le dossier devait être soumis au DPCP.
Le ministère public a pris la décision de ne pas porter d'accusations contre le policier, mais il n'a pas été possible de connaître les raisons de cette décision.
 Les demandes d'entrevue sont restées lettre morte auprès du Directeur des poursuites criminelles et pénales.
Depuis cette histoire, Michaël Dallaire a mis la Sécurité publique de Saguenay en demeure à la suite de son arrestation.