Le Boeing 787 posé à l’aéroport Jean-Lesage

Atterrissage forcé à Québec: passagère accusée de menaces de mort

La passagère agressive qui a forcé l’atterrissage à Québec d’un Boeing 787 en route vers Cancun a été accusée de méfait et de menaces de mort.

Bridget Hanley, 34 ans, avait pris l’avion de Thomson Airlines à Manchester au Royaume-Uni.

En fin de matinée dimanche, le commandant de bord a demandé la permission à la tour de contrôle de l’aéroport Jean-Lesage de faire un arrêt imprévu pour débarquer une passagère très turbulente.

En état d’ébriété

La dame, en état d’ébriété, était agitée et s’en serait pris physiquement au personnel de bord.

Bridget Hanley a été amenée au palais de justice lundi matin, toujours avec ses valises. Le teint déjà très bronzée, la dame semblait prête pour un séjour à la plage.

Elle a été accusée d’avoir «empêché, interrompu ou gêné l’exploitation légitime d’un bien de plus de 5000$», à savoir l’avion et de menaces de mort sur un passager. 

Selon les informations disponibles, la Britannique aurait eu une dispute avec un couple de passagers.

La Couronne s’est opposée à sa remise en liberté provisoire lorsqu’elle a constaté que la dame faisait l’objet d’un mandat d’arrestation pour un délit pris par voie sommaire en Ontario. L’enquête sous remise en liberté aura lieu mardi.