Arrêtée pour alcool au volant... Après avoir appelé les policiers

Une femme de 44 ans de Jonquière, a appris une bonne leçon, dimanche après-midi. Elle a été arrêtée pour conduite en état d’ébriété après avoir appelé elle-même les policiers.

Elle a contacté les policiers pour une problématique de matériel dans une remise avec son propriétaire. Les agents de la paix se sont déplacés sur les lieux. À leur arrivée, celle-ci n’était pas présente. Elle est arrivée un peu plus tard, avec sa voiture.

Au fil de la conversation, les policiers du SPS ont remarqué que la conductrice était en état d’ébriété. Au test de l’ivressomètre, elle a soufflé plus de deux fois la limite permise, et a donc été arrêtée pour conduites avec les facultés affaiblies par l’alcool.

«Elle semblait très surprise du fait que les policiers pouvaient l’arrêter pour alcool au volant même si elle avait appelé pour un autre motif», a noté le lieutenant Harvey. Elle comparaîtra dans les prochaines semaines.

Vol de voiture à Chicoutimi

Un vol de voiture a donné lieu à un certain déploiement policier, dimanche soir. La voiture a été retrouvée, grâce à son système de localisation, mais le voleur a pris la fuite.

Les agents du service de police de Saguenay (SPS) ont reçu l’appel d’un citoyen de Chicoutimi-Nord, à 23h10, qui dénonçait le vol de son automobile. Puisque le plaignant avait le système de localisation All Star, les policiers ont pu retracer l’emplacement du véhicule. 

Le voleur était toujours à bord de la voiture lors de l’arrivée des autorités. Il a pris la fuite, à pied, et les officiers ont perdu sa trace. Après avoir effectué une battue du secteur, entre les rues des Roitelets et des Hiboux, les policiers n’avaient toujours pas d’indices. 

Denis Harvey, lieutenant du service de police de Saguenay, a indiqué dans un message enregistré qu’il avait confiance qu’ils allaient retrouver l’identité du criminel. «Il s’est arrêté mettre un peu d’essence dans un dépanneur qui était muni de caméras», a-t-il continué. L’enquête se poursuit.