Rock Normandin a été arrêté et condamné à quatre reprises au fil des dernières décennies pour avoir conduit son véhicule alors que ses facultés étaient affaiblies par l'alcool.

Arrêté une cinquième fois pour alcool au volant

Un multirécidiviste de l'alcool au volant, Rock Normandin, a été arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec, dimanche soir, à la suite d'une sortie de route à Shipshaw.
L'homme de 51 ans, qui demeure à Saint-Ambroise, a comparu lundi matin devant le juge Pierre Simard, de la Cour du Québec.
Normandin, dont les intérêts sont défendus par Me Charles Cantin, n'en est pas à sa première infraction du genre. Il a été arrêté et condamné à quatre reprises au fil des dernières décennies pour avoir conduit son véhicule alors que ses facultés étaient affaiblies par l'alcool.
Dimanche soir, les agents de la SQ ont reçu un appel pour un véhicule dont le conducteur avait perdu le contrôle. 
À leur arrivée, il n'y avait personne à bord du véhicule, mais les policiers ont été rapidement en mesure d'identifier le propriétaire de la voiture.
Les patrouilleurs auraient été en mesure de déterminer que l'individu présentait les symptômes d'une personne en état d'ébriété.
Mis en arrestation, Normandin a refusé de passer le test de dépistage d'alcool.
« Nous allons contester la conduite automobile. Mon client n'a pas été vu derrière le volant et il n'a jamais dit qu'il était le chauffeur », a exprimé Me Cantin.
L'enquête de remise en liberté de Normandin doit se dérouler mardi. Le quinquagénaire a déjà été condamné à des amendes par le passé, mais a aussi passé 14 et 90 jours derrière les barreaux.
La dernière fois qu'il a été reconnu coupable en 2004, il a été envoyé en prison pour trois mois. Un avis de récidive a été signalé.
S'il devait à nouveau être reconnu coupable, il s'expose à une peine minimale de 120 jours de détention.
Enquête préliminaire pour Roy-Lagacé 
Dans un autre ordre d'idée, Jason Roy-Lagacé aura éventuellement droit à son enquête préliminaire.
Les parties se retrouveront le 25 septembre afin de fixer une date pour cette procédure judiciaire. Jason Roy-Lagacé, un militaire de la Base des Forces armées canadiennes à Bagotville, est accusé d'avoir abusé sexuellement d'anciennes compagnes de vie. 
L'homme de 30 ans, de la rue Coudé à Saint-David-de-Falardeau, fait face à 11 chefs d'accusation pour des événements remontant à 2014 et 2016. Outre les accusations d'agressions sexuelles, Roy-Lagacé est aussi accusé de harcèlement, menaces de mort, voies de fait et entrave au travail des membres de la police militaire.
Selon les informations, Roy-Lagacé, qui n'a aucun antécédent judiciaire, est accusé d'avoir agressé sexuellement une première présumée victime, d'avoir été harcelant à son endroit et d'avoir fait en sorte qu'elle ait pu craindre pour sa sécurité.
Il aurait ensuite commis une agression sexuelle sur une autre victime. Lors de cette seconde agression, le militaire aurait aussi commis des voies de fait, des menaces de mort et l'aurait finalement harcelée.