Arrêté trois fois en 13 mois

Le Chicoutimien Alain Tremblay plaidera coupable à trois accusations de conduite avec les facultés affaiblies sous l’influence de drogue et de médicaments le 15 mars. D’ici là, il tentera de suivre une thérapie pour l’aider à venir à bout de sa problématique de consommation.

L’individu de la rue Smith, à Chicoutimi, s’est engagé à plaider coupable, mardi matin, devant la juge Isabelle Boillat, de la Cour du Québec. Celle-ci a voulu s’assurer des intentions de l’accusé étant donné le délai d’ici le plaidoyer de culpabilité.

Le client de Me Nicolas Gagnon, du service de l’Aide juridique, a été arrêté le 21 avril 2017, le 21 janvier 2018 et le 1er mai 2018, soit trois arrestations en moins de 13 mois. Chaque fois, il se trouvait sous l’influence de médicaments prescrits légalement par un médecin, mais aussi de certains autres médicaments qui n’avaient pas été prescrits, selon les informations dévoilées au tribunal.

« Je veux tout arrêter ça. Je veux m’en sortir », a lancé Tremblay, un homme de 48 ans.

« Je reconnais les faits qui me sont exposés. En ce qui concerne ceux du 1er mai, je ne m’en souviens pas, mais si un procès avait lieu, je serais reconnu coupable », a ajouté l’individu.

À chaque arrestation de l’automobiliste, les policiers sont intervenus parce que l’homme avait été impliqué dans un accident matériel. Il était entré en collision avec un objet. Mais il n’y a jamais eu de blessés.