Le multirécidiviste de l’alcool au volant, Vincent Gauthier, a plaidé coupable à une 8e conduite avec les facultés affaiblies, mardi matin. Il est ici en compagnie de son avocat, Me Charles Cantin.

Arrêté huit fois ivre au volant

Le multirécidiviste de l’alcool au volant, Vincent Gauthier, a plaidé coupable à une nouvelle accusation de conduite avec les facultés affaiblies, mardi matin, au Palais de justice de Chicoutimi. L’homme de 61 ans en est à sa 8e infraction du genre depuis 1989.

Vincent Gauthier avait été épinglé par les policiers de Saguenay, le 18 juillet 2018. C’est un témoin qui avait contacté les policiers après avoir vu une voiture effectuer une sortie de route à Shipshaw. La voiture de Gauthier avait terminé sa course dans le fossé et le témoin avait aperçu le conducteur qui tentait de grimper le talus pour regagner la route à pied. En arrivant sur les lieux, les policiers avaient vite remarqué l’allocution incompréhensible et le manque d’équilibre de l’individu. Soumis à l’ivressomètre, il avait alors soufflé des taux de ,226 et ,214, ce qui représente environ trois fois la limite d’alcool permise dans le sang.

L’homme avait été incarcéré, en raison de ses nombreux antécédents en semblable matière. En effet, Vincent Gauthier a été épinglé ivre au volant trois fois en 1989, une fois en 1996, une fois en 2007 et deux fois en 2009. Il s’agissait donc de sa 8e infraction lorsqu’il a été arrêté en 2018. Étant donné que certaines infractions ont été réglées en même temps par le passé, il s’agira de sa 6e condamnation pour des conduites avec les facultés affaiblies.

Peu de temps après les événements, l’homme avait pris le chemin d’une thérapie de trois mois, afin qu’il puisse régler ses problèmes d’alcool. Selon le procureur de la défense, Me Charles Cantin, son client n’a pas repris une goutte depuis ce temps et il n’a surtout pas repris le volant. « Monsieur vit maintenant comme un moine, si je peux m’exprimer ainsi », a fait valoir Me Cantin.

Il plaide coupable

Vincent Gauthier devait subir son procès devant le juge Pierre Simard, mardi, mais il a plutôt choisi de plaider coupable. Il s’est dit conscient qu’une peine de prison l’attendait, lorsque questionné à ce sujet par le juge Simard.

Il faut dire que le multirécidiviste n’en sera pas à sa première peine de prison, puisqu’il a déjà purgé 10 mois pour ses dernières condamnations de conduite avec facultés affaiblies.

La défense compte toutefois demander que le temps passé en thérapie par Vincent Gauthier soit tenu en compte pour la sentence. Un rapport présentenciel a également été demandé par le criminaliste.

Les deux parties se reverront en cour le 8 avril prochain, pour les observations sur la peine. D’ici là, Vincent Gauthier reste en liberté, mais il ne peut évidemment pas conduire ni consommer d’alcool.