Benoit St-Pierre est bien connu du milieu judiciaire. En attente de procès pour une série de vols commis dans des résidences privées de Chicoutimi l’automne dernier, l’homme avait déserté sa thérapie, au printemps.
Benoit St-Pierre est bien connu du milieu judiciaire. En attente de procès pour une série de vols commis dans des résidences privées de Chicoutimi l’automne dernier, l’homme avait déserté sa thérapie, au printemps.

Arrestations sur la Zec Onatchiway: le voleur multirécidiviste Benoît St-Pierre épinglé dans une roulotte

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Trois individus ont été arrêtés, tôt jeudi matin, dans une roulotte située dans un secteur isolé de la zec Onatchiway. Ils sont soupçonnés d’avoir commis une série d’introductions par effraction et de vols dans des chalets et lieux de villégiature situés dans la MRC du Fjord-du-Saguenay et à Saguenay. Des armes rapportées volées ont notamment été retrouvées dans la roulotte. Parmi ces trois individus, Benoit St-Pierre, un voleur multirécidiviste qui avait déserté sa thérapie en mai dernier, a été arrêté. Les deux autres personnes, Marie-Ève Lavoie et Jean-Claude Junior Gingras, ont également comparu. 

Vers 5h30, les enquêteurs du poste de la MRC du Fjord-du-Saguenay, assistés du Groupe tactique d’intervention (GTI) de la Sûreté du Québec, ont procédé à l’arrestation des deux hommes de 42 et 47 ans ainsi que de la femme de 25 ans. 

Ils se trouvaient dans une roulotte, dans un secteur très isolé, près de la zec. 

« Avec ces arrestations, les enquêteurs croient avoir élucidé une série d’introductions par effraction et vols survenus dans des chalets et lieux de villégiature situés dans la MRC du Fjord-du-Saguenay et à Saguenay », a fait savoir la SQ. 

Les trois personnes ont comparu en fin de journée, en direct du quartier général de la Sûreté du Québec. 

Benoit St-Pierre, qui faisait déjà face à de nombreux chefs d’accusation de vols commis dans des résidences privées l’automne dernier, à Chicoutimi, se terrait possiblement dans cette roulotte. L’homme, qui était détenu pour la série de vols dans des maisons privées, avait pu se rendre en thérapie, mais il l’a quittée en mai, et plus personne n’avait de ses nouvelles. 

Un mandat d’arrêt avait été lancé. 

Benoit St-Pierre et Jean-Claude Junior Gingras restent détenus pour le moment et la cause a été reportée au vendredi 4 septembre. De son côté, Marie-Ève Lavoie a pu recouvrer sa liberté en attente des prochaines étapes judiciaires, mais elle devra vivre chez sa grand-mère.