L’incendie au commerce Matériaux Alma a provoqué une panne majeure au Lac-Saint-Jean.

André Paradis revient sur la panne qui a paralysé Alma

Les communications dans la plupart des municipalités du Lac-Saint-Jean ont été difficiles ou impossibles pendant près de 24 heures, mardi, à la suite de l’incendie qui a ravagé le commerce Matériaux Alma.

Une situation inacceptable, dénonce le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis, qui réclame une meilleure planification des infrastructures de communication.

« Il s’agit d’une question de sécurité. La Sécurité civile devrait être sur le dossier. Plusieurs municipalités n’ont pas accès au réseau cellulaire. Donc, sans téléphone, c’est impossible de communiquer. Si quelqu’un voulait appeler les pompiers, c’était impossible chez nous. On était comme dans le temps des Romains », soupire André Paradis, qui parle au nom de plusieurs maires.

En effet, les citoyens, commerces et institutions n’ont pas eu accès au service de téléphonie pendant toute une journée. Internet et le câble étaient également hors fonction à certains endroits.

Selon les différentes entreprises de télécommunication et la Ville d’Alma, c’est une installation électrique endommagée par l’incendie qui a causé la panne. Plusieurs fils électriques ont été détruits par le brasier. Et les différentes entreprises de communications sont « branchées » sur ces installations.

« Je ne comprends pas comment, en faisant le plan de déploiement des communications, ils n’ont pas pensé à une situation d’urgence. L’incendie, c’est désolant pour les commerçants et locataires. Mais c’est inconcevable qu’un feu puisse avoir des conséquences aussi lourdes sur l’ensemble d’un territoire », a affirmé André Paradis.

Il est difficile d’évaluer le nombre de clients exacts affectés par cette panne. Plusieurs compagnies de télécommunication utilisaient cette infrastructure électrique.

Dans certaines communautés, c’est le service Internet qui faisait défaut, ailleurs, c’est la téléphonie qui ne fonctionnait pas, en plus du câble. Parfois les trois en même temps.

Certains réseaux cellulaires ont aussi été inefficaces, dans la journée de mardi. Les fils qui alimentent les antennes ont été endommagés dans l’incendie.