Le magistrat Jean Hudon croit que le jeune homme ne prendra pas le risque de devenir un fugitif.

Américain accusé d’agression sexuelle: 15 000 $ pour reprendre sa liberté

L’Américain accusé d’agression sexuelle a recouvré sa liberté et peut retourner chez lui en Californie. Son père a déposé 15 000 $ au tribunal et a pu garantir un montant de 10 000 $ sans dépôt pour garantir leur présence au procès fixé le 18 octobre.

L’homme avait offert 5000 $ en argent plus une garantie de 20 000 $ sans dépôt pour faire libérer son fils. Le juge Jean Hudon, de la Cour du Québec, a estimé que les garanties offertes étaient suffisantes, mais pas assez en terme de montant d’argent.

L’adolescent de 17 ans (il aura 18 ans le 28 juillet) est accusé d’avoir agressé sexuellement une jeune anglophone de l’extérieur de la région de 17 ans. L’événement s’est produit le 20 juillet dernier lors d’une fête de fin de programme des étudiants du programme Explore du cégep de Jonquière.

Le magistrat croit que le jeune homme ne prendra pas le risque de devenir un fugitif.

« Cette possibilité est mince, même si nous ne pouvons pas l’écarter avec certitude », précise le juge.

En plus du dépôt de 15 000 $ et de la somme sans dépôt de 10 000 $, l’accusé doit demeurer chez ses parents à Watsonville, ne peut entrer en contact avec la victime et sa mère et doit suivre les directives de ses parents.