Alain Bouchard reste en prison

Alain Bouchard, de Lac-Kénogami, attendra au Centre de détention de Roberval encore quelques jours avant de penser à reprendre sa liberté.

L’homme de 63 ans a d’abord été arrêté le 21 août dernier en lien avec des accusations de possession de pornographie juvénile et d’avoir subrepticement observé une victime alors qu’elle se trouvait dans des circonstances pour lesquelles existait une attente raisonnable de protection en matière de vie privée. Des accusations en lien avec la possession d’armes à feu ont aussi été déposées.

Le client de Me Luc Tourangeau devait tenir son enquête de remise en liberté, mais le dépôt d’une nouvelle accusation a fait en sorte de reporter le dossier au mardi 3 septembre.

Me Jean-Sébastien Lebel, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), a déposé une nouvelle accusation, soit d’un bris d’engagement.

La Couronne reproche à Bouchard d’avoir essayé d’entrer en contact avec la présumée victime qui se trouvait dans une maison qui vient en aide aux femmes.

Me Tourangeau a demandé à reporter l’enquête de remise en liberté de quelques jours, le temps d’étudier la preuve de la Couronne dans le nouveau dossier et de prendre une position.