Une équipe saguenéenne de l'entreprise Airmedic a utilisé les lunettes de vision nocturnepour une première fois samedi.

Airmedic utilise ses lunettes de vision nocturne sur la Côte-Nord

Un accident de motoneige survenu samedi soir sur la Côte-Nord a nécessité l'utilisation de lunettes de vision nocturne par une équipe saguenéenne de l'entreprise Airmedic pour une première fois. L'équipement a été implanté à Saint-Honoré en décembre dernier.
Les lunettes ANVIS 9 permettent aux pilotes de réaliser des missions de nuit. Elles amplifient jusqu'à 10 000 fois la lumière résiduelle générée par les étoiles, la lune, l'éclairage en provenance d'une ville ou de l'hélicoptère. Autrefois, les interventions nocturnes étaient réalisables, pourvu que le décollage et l'atterrissage surviennent dans un endroit éclairé. Maintenant, les engins d'Airmedic peuvent toucher le sol n'importe où.
L'accident d'hier est survenu vers 16h, près de Forestville. Un motoneigiste a subi une fracture à la cheville. L'opération a été menée en collaboration avec la Sûreté du Québec (SQ), qui était en contact avec l'entourage de la victime. Conseillère aux communications chez Airmedic, Geneviève David a précisé que la mission s'est déroulée rondement. L'homme a été transporté à l'hôpital de Baie-Comeau, l'établissement le plus près de chez lui.
Fait à noter : la victime de l'accident n'était pas membre d'Airmedic. Lorsque l'entreprise a reçu l'appel, ses proches ont été informés du fait que les coûts du déploiement devraient être assumés par le client. Celui-ci a accepté de payer la facture, laquelle devrait atteindre quelques milliers de dollars.
«On essaie le plus possible de conscientiser les gens à l'importance de penser à devenir membre, pour un coût annuel de 120$», note la porte-parole. Les lunettes de vision nocturne ont d'abord été implantées à la base de Saint-Hubert d'Airmedic en avril 2016.