Bella est un schnauzer miniature comme celui-ci.
Bella est un schnauzer miniature comme celui-ci.

Acquittée d’avoir volé et revendu un petit chien sur Kijiji

Une femme de 63 ans, accusée de vol et de fraude, a été acquittée par le juge de la Cour du Québec Pierre Lortie, mercredi, au Palais de justice de Chicoutimi. Le cœur du litige reposait sur le vol et la revente de Bella, un petit chien de race schnauzer miniature.

Les événements qui ont mené à une plainte à la police de Saguenay remontent au 9 mai 2019. C’est à cette date que la sexagénaire a acheté un petit chien via le site Internet Kijiji. La femme a alors fait un virement Interac de 100 $ à la propriétaire du chien et devait lui remettre 200 $ lorsqu’elle accueillerait Bella chez elle. Mais, selon la première propriétaire de Bella, le 200 $ n’a jamais été remis. L’accusée prétendait toutefois le contraire. Aucun papier ou contrat n’avait été signé.

Quelques heures plus tard, voyant que Bella était un peu trop énergique – la sexagénaire se déplace en fauteuil roulant –, la femme a remis Bella en vente sur le Web. Cette fois, elle l’a vendue au coût de 700 $.

Une tierce personne est alors entrée en jeu. Elle a acheté le petit chien.

Mais la première propriétaire a estimé avoir été flouée. Elle a appelé la police, affirmant qu’on lui a volé son chien, puisqu’elle n’avait reçu que 100 $ sur le montant demandé de 300 $. Elle a recontacté l’accusée, qui lui a dit que le chien était mort. La première maîtresse a fait des recherches et a finalement retracé Bella, dans son nouveau foyer. Elle a voulu récupérer le schnauzer miniature.

Mais la nouvelle propriétaire aimait trop le petit chien pour s’en départir. La première maîtresse, estimant avoir été volée, a donc demandé à la troisième femme un montant de 400 $ pour qu’elle puisse garder le petit canidé. Elle pouvait le faire, étant donné que le chien était techniquement encore à elle.

La troisième a accepté et le marché a été conclu, contrat à l’appui. C’est donc dire que la nouvelle propriétaire de Bella a déboursé 1100 $ pour le petit chien.

Au terme de l’enquête entourant les circonstances de la vente de Bella, des accusations ont été portées. On reprochait à l’accusée de 63 ans d’avoir volé Bella en ne payant pas le 200 $ demandé, en plus du 100 $ d’acompte, et d’avoir revendu Bella au prix de 700 $ quelques heures plus tard. La prétention de la poursuite était que la femme avait toujours eu comme plan de revendre Bella à prix fort.

Le procès s’est tenu lundi et mercredi, au Palais de justice de Chicoutimi. Après avoir écouté les diverses parties, le juge Pierre Lortie a prononcé un verdict d’acquittement. La faiblesse des témoignages et l’absence d’un contrat écrit expliquent la décision du magistrat. Il faut spécifier que les versions étaient contradictoires du côté de la défense et de celle de la poursuite, avec les témoignages des trois maîtresses de Bella.

La femme de 63 ans, qui était représentée par Me Gitane Smith, a poussé un soupir de soulagement, remerciant le juge et le ciel, en faisant un signe de croix.

Questionnée à savoir ce qui était advenu de Bella, la procureure de la poursuite, Me Élise Tremblay, a confirmé que le schnauzer miniature était toujours dans sa nouvelle famille.