Accusé d’avoir frappé sa mère de 73 ans

Martin Pineault, accusé d’avoir violenté sa mère la semaine dernière, à Chicoutimi, restera détenu au moins jusqu’à vendredi prochain. Il fait face à trois chefs d’accusation, dont voies de fait causant des lésions.

L’individu de 48 ans devait subir son enquête sur remise en liberté, vendredi dernier, mais son avocate, Me Mélanie Descoste, a reporté le dossier, afin qu’elle puisse étudier la preuve et regarder la possibilité que son client soit conduit en thérapie fermée. Martin Pineault a été arrêté mercredi dernier, à Chicoutimi.

Les policiers de Saguenay avaient été appelés à intervenir vers 17 h 45 puisque l’individu « agressif et intoxiqué » s’en prenait à sa mère de 73 ans. La victime aurait été rouée de coups.

La Couronne s’opposait à la remise en liberté de Pineault, qui a été placé en confinement à la prison de Roberval. Il a d’ailleurs comparu avec des gants et un masque.