Accusé d’avoir agressé sexuellement une amie

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Un homme de 39 ans de Chicoutimi, accusé d’avoir agressé sexuellement une de ses amies et de lui avoir infligé des voies de fait, passera les six prochains mois en thérapie fermée. Dominic Maltais devait comparaître au Palais de justice de Chicoutimi le 21 juillet dernier, mais ne s’était pas présenté devant le juge. Un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui par le tribunal et les policiers l’ont épinglé quelques jours plus tard.

Dominic Maltais fait face à des chefs d’agression sexuelle, de voies de fait et de méfaits pour des événements qui se seraient produits vers le 25 janvier dernier. Selon les actes de dénonciation, le client de Me Olivier Théorêt est accusé d’avoir agressé sexuellement une amie et de l’avoir frappée. Il est également accusé d’avoir commis des méfaits sur un véhicule.

L’homme de 39 ans aurait aussi brisé ses conditions à plus d’une reprise. Il devait respecter une probation pour des condamnations antérieures et, notamment, ne pas consommer d’alcool et de drogue.

Toujours selon les actes de dénonciation, il aurait brisé cette condition lors de ses deux arrestations.

Dominic Maltais a été arrêté le 30 juillet, après avoir omis de se présenter en cour. L’homme a été conduit à la prison de Roberval.

Le ministère public, représenté par Me Marianne Girard, a consenti à remettre l’individu en liberté, à condition qu’il soit transféré, via la détention, dans un centre de thérapie de Bécancour. Il devra demeurer à cet endroit durant les six prochains mois. Il lui est interdit de communiquer, de quelque façon que ce soit, avec la plaignante au dossier.

L’homme sera de retour en cour au terme de sa thérapie fermée, en février prochain.