Le choc a été très violent.

Accident mortel à Alma: la victime identifiée

Maryline Jean, 34 ans, originaire de Chicoutimi, a tragiquement perdu la vie dans un face-à-face sur la route 169 dans le coin de Delisle, à Alma, lundi soir.

C’est vers 17h que la collision frontale entre une Honda Civic et une camionnette Dodge Ram s’est produite, à la hauteur de l’entreprise Pro Mécanique MD. L’homme d’une cinquantaine d’années qui conduisait l’autre véhicule a subi un violent choc nerveux et été transporté à l’hôpital d’Alma. Les deux conducteurs impliqués étaient seuls à bord de leur véhicule respectif.

Les policiers de la Sureté du Québec enquêtent toujours.

La dame qui conduisait la voiture de type berline en direction sud sur la route qui a une limite de vitesse de 70 km/h dans cette zone a vraisemblablement, pour une raison encore inconnue, dévié de sa trajectoire pour percuter de plein fouet la camionnette qui arrivait en sens inverse. Les pinces de désincarcération ont été nécessaires pour la sortir du véhicule. Elle a par la suite été transportée à l’hôpital d’Alma, où son décès a été constaté. On ne craint pas cependant pas pour la vie de l’autre victime de l’accident, un homme d’environ 50 ans.

Un patrouilleur en enquête collision de la Sûreté du Québec est resté sur place afin de comprendre ce qui s’est passé. 

L’accident a perturbé le retour à la maison de plusieurs résidants du secteur, puisque la route 169 a été fermée pendant un peu plus de deux heures. Les voitures ont été déviées par la route 172 et la rue des Agathes. La circulation a pu reprendre en début de soirée, vers 19 h 15.

La cause n’est pas encore déterminée.

Route 169, toujours meurtrière

Ce n’est pas le premier accident mortel à survenir cette année sur la route 169 qui fait le tour du lac Saint-Jean. En 2017, six personnes y ont laissé la vie. Et l’an 2018 n’est pas moins meurtrier puisque déjà un homme de 24 ans est décédé il y a quelques semaines dans le secteur d’Albanel. 

Les collisions frontales sont fréquentes sur cette route qui longe tout le Piékouagami, chaque décès en 2017 s’étant produit dans un face-à-face. Des dépassements illégaux et le temps parfois peu clément l’hiver ne laissent pas de marge d’erreur pour les automobilistes de la région.

L’accident a perturbé le retour à la maison de plusieurs résidants du secteur.