Accident à Dolbeau-Mistassini: deux accusations contre le conducteur

Le Primois Vincent Langlais est accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant des lésions corporelles et de conduite dangereuse causant des lésions corporelles. Le conducteur de 21 ans, qui a été impliqué dans un accident de la route qui a fait un blessé grave, dimanche matin, à Dolbeau-Mistassini, devra subir une évaluation de son état mental.

Le jeune homme, qui était détenu depuis dimanche, a brièvement comparu devant la juge Isabelle Boillat, lundi midi, au Palais de justice de Roberval. 

Me Jean-Pierre Fundaro, du bureau de Roberval du service de l’Aide juridique, a demandé une évaluation de l’état mental de l’accusé en vertu de l’article 672.11 (b) au Code criminel. « Suite à des rencontres avec mon client, c’était le mandat que j’avais de présenter cette requête, lundi matin. [...] À ce stade-ci, nous sommes convaincus d’après des motifs raisonnables que cela pourrait avoir un impact sur sa responsabilité criminelle. Nous allons vérifier et approfondir avec l’opinion d’un psychiatre », a expliqué Me Fundaro. 

L’accusé a témoigné lors de la comparution qui a duré moins d’une quinzaine de minutes. Il a fait état des voix de cinq personnes qu’il dit entendre depuis près d’un an. Vincent Langlais a confié avoir vécu une psychose causée par la consommation de drogues. Il a raconté avoir fait plusieurs séjours en psychiatrie pour un total de 53 jours au courant de la dernière année. Le jeune homme de 21 ans a également affirmé avoir reçu un diagnostic de trouble de la personnalité avec dépendance affective. 

La juge Boillat a statué qu’il s’agissait de motifs suffisants et pertinents pour ordonner une évaluation de l’état mental de l’accusé.

Vincent Langlais a pu recouvrer sa liberté au terme de la comparution. L’individu s’est engagé à respecter diverses conditions. Il dispose de 60 jours pour subir une évaluation afin de déterminer s’il était atteint de troubles mentaux qui n’engageaient pas sa responsabilité criminelle au moment de la commission de l’infraction.

Le dossier sera de retour en cour le 15 avril prochain. 

Rappelons qu’un jeune homme de 18 ans s’est retrouvé dans un état critique à la suite de l’accident impliquant deux véhicules survenu sur le boulevard Wallberg à Dolbeau-Mistassini. La victime dont la vie n’est plus en danger prenait place aux côtés de Vincent Langlais. Deux autres personnes ont également subi des blessures mineures.

Une petite quantité de drogue a été retrouvée à l’intérieur du véhicule conduit par Vincent Langlais. Le bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales n’a pas souhaité préciser cette information qui fait partie de la preuve recueillie. D’autres accusations pourraient s’ajouter au terme de l’enquête en cours.