À l’arrivée des pompiers de Lévis, la toiture du bâtiment principal s’était déjà effondrée sur elle-même, laissant peu de doute quant au triste sort qui attendait le troupeau, coincé à l’intérieur.

80 vaches périssent dans l'incendie d'une ferme à Pintendre

Un incendie a complètement rasé une ferme de Pintendre, dimanche après-midi, décimant un troupeau de 80 vaches laitières. Le propriétaire, qui s’était porté acquéreur des installations il y a cinq ans, a déjà l’intention de rebâtir.

Le sinistre s’est déclaré en début d’après-midi au 1069, chemin des Îles. À l’arrivée des pompiers de Lévis, la toiture du bâtiment principal s’était déjà effondrée sur elle-même, laissant peu de doute quant au triste sort qui attendait le troupeau, coincé à l’intérieur. 

Aucune manœuvre n’a été tentée pour porter secours aux bêtes, le feu étant trop intense. L’embrasement «généralisé» a forcé les sapeurs à adopter une stratégie défensive, a expliqué Richard Amnotte, du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis. «On avait une trentaine de pompiers sur place.» Le bâtiment a été achevé à la pelle mécanique. 

Le propriétaire de la ferme, Sébastien Boulet, n’a rien vu venir. «J’ai fait mon tour d’étable vers midi et tout était correct. On est parti dans l’après-midi faire des commissions. Quarante-cinq minutes plus tard, on se faisait appeler», a-t-il raconté au Soleil.

M. Boulet a confié qu’il avait acheté la ferme il y a cinq ans. Pour lui et sa conjointe, ce sont des heures et des heures d’effort réduites en cendres. «Ça représente une bonne partie de ma vie», a ajouté le père de trois jeunes enfants.

Malgré ce coup dur, M. Boulet a bien l’intention de rebâtir. Il d’abord faire évaluer la situation par son assureur, prendre contact avec des ingénieurs et établir un plan de match pour la reconstruction.