Stéphane Baillargeon

14 mois d’emprisonnement pour Stéphane Baillargeon

Stéphane Baillargeon, un individu bien connu des milieux policiers, a écopé de 14 mois de prison en début de semaine au palais de justice de La Tuque. L’homme de 34 ans s’est, entre autres, livré à des voies de fait sur un policier de la Sûreté du Québec et un propriétaire de bar.

Stéphane Baillargeon a plaidé coupable de s’être livré à des voies de fait contre un propriétaire de bar de La Tuque en novembre 2017. Après avoir été expulsé de l’établissement, l’accusé aurait sorti un couteau.

À plusieurs reprises, l’homme aurait aussi indiqué qu’il était tatoué du numéro «81» sur la poitrine, possiblement en lien avec les Hells Angels.

Stéphane Baillargeon a également reconnu s’être livré à des voies de fait contre un agent de la paix.

Lors de son arrestation pour des bris de condition en juillet 2018, l’homme a tenté de fuir les policiers par la fenêtre. Un des policiers a réussi à saisir l’individu par le pied, mais Stéphane Baillargeon se serait débattu et aurait fini par sauter en bas du 2e étage et aurait brisé l’enseigne du bar situé en bas.

Il a été rattrapé et arrêté peu de temps après l’incident.

L’individu, qui cumule de nombreux antécédents judiciaires, a également réglé plusieurs dossiers de bris de conditions des mois de mars 2018 et juillet 2018.