Justice et faits divers

Un blessé dans une collision à Métabetchouan

Un accident impliquant deux véhicules a fait un blessé mercredi matin à Métabetchouan-Lac-à-La-Croix.

Les deux véhicules qui circulaient en sens inverse sont entrés en collision à 9h35, à l’intersection des routes 169 et 170. 

«Une personne a été blessée, mais il s’agirait de blessures légères», affirme Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec. La circulation a été perturbée pendant quelques minutes, mais a pu être rétablie normalement dès 10h15. 

Justice et faits divers

Droit à l’avocat: une décision qui pourrait faire des petits

Après que la Cour supérieure ait donné raison à Caroline Tremblay la semaine dernière, un autre accusé de conduite avec les facultés affaiblies ira en appel.

La semaine dernière, la Cour supérieure a maintenu la décision de la Cour du Québec qui acquittait Caroline Tremblay de conduite avec les facultés affaiblies, car elle n’avait pas eu le droit à son avocat dans un délai raisonnable. Cette décision pourrait engendrer d’autre plaidoyer en ce sens.

Actualités

Ivre au volant, il est dénoncé par un citoyen

Un automobiliste d’une quarantaine d’années a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche après avoir échoué au test de l’ivressomètre.

L’homme en question circulait sur le boulevard Saguenay dans le secteur de Chicoutimi quand un citoyen qui a remarqué sa conduite erratique a cru bon d’alerter la police de Saguenay.

Justice et faits divers

Des voitures dévalisées à Arvida

Un jeune homme qui volait à l’intérieur de voitures à Arvida a été arrêté par les policiers de Saguenay, samedi.

C’est une citoyenne du secteur ayant remarqué le comportement étrange de cet individu âgé de 23 ans, qui possède un dossier criminel assez imposant selon Denis Harvey du Service de police de Saguenay, qui a contacté les policiers.

Justice et faits divers

Une 2e thérapie pour Billy Pothier

Billy Pothier, ce jeune homme de 20 ans qui aurait menacé deux inconnus armé d’un calibre .12 tronçonné, mardi soir, passera les six prochains mois en thérapie fermée. Alors que le ministère public s’opposait à ce que le Jonquiérois soit libéré pour régler ses problèmes de consommation, puisqu’il craignait pour la sécurité du public, le juge Richard P. Daoust, de la Cour du Québec, a finalement penché du côté de la défense. Ce sera la deuxième thérapie de Billy Pothier en moins de deux ans en lien des problèmes de consommation.

Toute la famille de Billy Pothier était dans la salle d’audience du Palais de justice de Chicoutimi, vendredi, afin d’assister à l’enquête sur remise en liberté de celui qui aura 21 ans le 21 mai. Selon ce qui a été relaté en cour, Billy Pothier aurait téléphoné à une connaissance, mardi soir, afin de le menacer de mort. Il lui aurait dit qu’il s’en allait chez lui pour lui régler son cas. En route, Billy Pothier, armé d’un calibre .12 tronçonné et d’un couteau dont la lame mesurait environ 12 pouces, se serait arrêté devant une résidence de Jonquière, où deux personnes étaient assises sur la galerie. Ces deux personnes, un homme et une femme, n’auraient aucun lien avec Pothier.

Justice et faits divers

La présumée voleuse au tournevis envoyée en thérapie

La présumée voleuse au tournevis a pris le chemin du Manoir Aylmer, dans la région de Chaudières-Appalaches, vendredi, où elle devra suivre une thérapie de six mois pour soigner ses problèmes de consommation de drogue. Magalie Gilbert, qui est âgée de 39 ans, sera de retour devant les tribunaux le 15 novembre.

Magalie Gilbert a été arrêtée mardi dernier et accusée de vols qualifiés le lendemain, au Palais de justice de Chicoutimi. Armée d’un tournevis, puis d’un exacto, la Jonquiéroise aurait perpétré trois vols, dont deux au dépanneur Notre-Dame, à Jonquière. La femme aurait également commis un vol qualifié au dépanneur Petro-Canada de Saint-Jean-Eudes, le 12 mai. 

Elle se serait présentée à ces endroits masquée et vêtue de noir, menaçant les commis pour qu’ils lui remettent le contenu de leur tiroir-caisse. Elle a quitté les lieux en voiture. Magalie Gilbert a été arrêtée quelques heures après le troisième vol, alors qu’elle faisait le plein d’essence dans une autre station-service.

La présumée voleuse a plaidé non coupable lors de son passage devant le juge, mercredi. Elle était détenue depuis son arrestation. 

En thérapie pour six mois

Vendredi, Magalie Gilbert, une femme frêle, était de retour devant le juge Richard P. Daoust, de la Cour du Québec, qui a consenti à ce qu’elle quitte la détention pour une thérapie fermée de six mois, puisque la Jonquiéroise aurait des problèmes de consommation de drogue. 

Elle a été transférée au Manoir Aylmer, situé à Beaulac-Garthby, dans la région de Chaudières-Appalaches, où elle passera les six prochains mois. 

Bien qu’elle soit en thérapie fermée, Magalie Gilbert devra tout de même respecter une longue liste de conditions, notamment de garder la paix et d’avoir une bonne conduite, de ne pas consommer de drogue ou d’alcool et de ne pas posséder d’armes ni d’outils. 

Le juge Richard P. Daoust a souhaité bonne chance à l’accusée lorsqu’elle a quitté la salle d’audience. 

Justice et faits divers

Deux jeunes transportés à l’hôpital lors de leur avant-bal

Le premier avant-bal de la saison a été célébré en grand par les finissants de l’école secondaire Odyssée Dominique-Racine, mercredi soir, à Chicoutimi. Deux jeunes ont été transportés à l’hôpital puisqu’ils étaient trop intoxiqués, et les lieux ont été laissés dans un piteux état. Le Service de police de Saguenay, qui assure une présence lors des avants et des après-bals, rappelle aux adolescents d’être prudents.

Mercredi soir, un groupe de finissants de cinquième secondaire s’est réuni sur un terrain boisé de la rue des Maristes, à Chicoutimi, afin de célébrer la fin de l’année scolaire. Depuis quelques années, des agents du Service de police de Saguenay et des travailleurs de rue sont dépêchés sur place, non pas pour empêcher les jeunes de s’amuser, mais bien pour assurer une sécurité, s’il arrive un accident.

Justice et faits divers

Erreur médicale à Dolbeau-Mistassini: l’appel de l’hôpital rejeté

La Cour d’appel rejette la demande du Centre de santé et de services sociaux Maria-Chapdelaine et de ses deux inhalothérapeutes qui voulaient en appeler d’une décision rendue dans un dossier d’erreur médicale qui a eu des conséquences dramatiques pour une famille de Dolbeau-Mistassini. Le jeune Émilio Pedneault, qui était âgé de 2 ans au moment des événements, avait été lourdement handicapé intellectuellement et physiquement en raison de gestes posés en 2008. Il est aujourd’hui décédé.

En première instance, le juge avait blanchi les médecins et jeté le blâme sur les deux inhalothérapeutes et l’hôpital. Ces derniers souhaitaient en appeler afin de partager le blâme avec deux médecins.

Justice et faits divers

Déversement d’essence: circulation en alternance sur la 169

Un véhicule lourd s’est renversé, tôt jeudi matin, dans la Réserve faunique des Laurentides, et a forcé la fermeture complète de la route une bonne partie de la journée, en raison d’un déversement de carburant. Selon un porte-parole du ministère des Transports, la circulation se fera en alternance, au kilomètre 44, pour quelques jours.

Ce sont les seules informations qu’a transmises le ministère des Transports, en fin d’après-midi.

L’incident n’a fait aucun blessé grave. « Un camion s’est renversé, et il y a eu un déversement d’essence dans un cours d’eau à proximité. La Sûreté du Québec (SQ), le ministère des Transports et le ministère de l’Environnement sont sur place », a expliqué Louis-Philippe Bibeau, porte-parole de la SQ, plus tôt dans la journée. 

Justice et faits divers

La présumée voleuse au tournevis et à l’exacto plaide non coupable

Magalie Gilbert a plaidé non coupable, mercredi après-midi, au Palais de justice de Chicoutimi, à trois chefs d’accusation de vol qualifié dans trois dépanneurs de Jonquière, deux fois à l’aide d’un tournevis et une fois avec un exacto.

Les vols ont été commis dimanche au dépanneur Notre-Dame, de la rue Notre-Dame, et au dépanneur Petro-Canada, du boulevard Saguenay, puis mardi, de nouveau au dépanneur Notre-Dame.