Le maire d’Hébertville-Station, Réal Côté, la directrice générale et la responsable des communications de l’Association forestière SLSJ, Diane Bouchard et Stéphanie Pelchat, ainsi que l’écoconseillère à la RMR, Sophie Lapointe, ont participé au dévoilement de l’opération Sapin du bon sens.

Jusqu’à trois vies grâce à «Sapin du bon sens»

Après avoir trôné fièrement, pendant quelques semaines, au cœur de nos résidences, les arbres de Noël naturels auront droit à une deuxième vie et même à une troisième grâce à l’initiative Sapin du bon sens qui célèbre son 27e anniversaire. Décorations, paillis, compost et huiles essentielles seront le résultat des sapins amassés et transformés.

La campagne de récupération des arbres de Noël naturels se fera pour une première fois pendant deux jours, soit les 12 et 13 janvier 2019. En 2018, 1881 arbres ont été récupérés grâce à cette initiative chapeautée par l’Association forestière Saguenay-Lac-Saint-Jean alors que plus de 175 000 arbres ont eu droit à une deuxième vie depuis le tout début.

Une partie des arbres récoltés dans le Haut-du-Lac permettront de décorer le village sur glace de Roberval. Après une deuxième vie décorative, ces arbres seront utilisés par l’usine de cogénération du secteur. Le reste des arbres récoltés sera transformé, entre autres, en paillis et en compost.

Une nouvelle vie plutôt inusitée attend les sapins de La Baie, cette année. Grâce au Centre de valorisation des ressources forestières (CVRF) de la Coopérative forestière de Ferland-et-Boilleau, ils seront distillés dans le but de créer de l’huile essentielle.

Autrefois, les animaux du Zoo sauvage de Saint-Félicien bénéficiaient de cette initiative. Maintenant, les bêtes ont plutôt droit aux arbres naturels taillés qui ne trouvent pas preneur dans les kiosques.

Chaque année, dans le but de valoriser le bois et de le récupérer, l’équipe de l’Association forestière Saguenay-Lac-Saint-Jean dévoile une décoration des Fêtes fabriquée avec la matière.

Initiative régionale

La particularité de la région se confirme, une fois de plus, avec cette initiative alors que le Saguenay-Lac-Saint-Jean est le seul endroit au Québec qui a régionalisé cette initiative. Une trentaine de points de collecte seront en activité à travers l’ensemble de la région, dont 13 dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est.

La mécanique de collecte ainsi que les dates et heures d’opération diffèrent de ville en ville. Des collectes porte-à-porte sont notamment faites par des pompiers volontaires et des scouts dans certaines villes. Cette année, Lamarche s’ajoute aux autres municipalités participantes.

La liste des points de collecte et l’horaire sont disponibles via les sites Internet de l’Association forestière Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la RMR, de Saguenay et de la MRC du Fjord-du-Saguenay.

« On veut empêcher que les arbres se rendent au lieu d’enfouissement technique (LET) d’Hébertville-Station. En allant porter l’arbre en famille au point de collecte, les parents créent une image, aident à la compréhension de leurs enfants », explique la directrice générale de l’Association forestière Saguenay-Lac-Saint-Jean, Diane Bouchard.

« C’est une façon de faire un cadeau à l’environnement en cette période des Fêtes », ajoute-t-elle.

Les bienfaits d’un sapin naturel sont incontestables, considérant qu’un sapin artificiel doit être utilisé pendant deux décennies avant d’annuler son impact sur l’environnement. Par ailleurs, près des deux tiers des sapins de Noël naturels produits au Canada sont québécois.