Lise Tremblay de l’UPA et Isabelle Tremblay Rivard d’AgroBoréal souhaitent que les producteurs horticoles de la région travaillent davantage en collaboration.
Lise Tremblay de l’UPA et Isabelle Tremblay Rivard d’AgroBoréal souhaitent que les producteurs horticoles de la région travaillent davantage en collaboration.

Journée de réflexion sur l’avenir de l’horticulture: pour faire germer de nouvelles idées

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Plus d’une soixantaine de producteurs horticoles de la région, dont des maraîchers, des producteurs de petits fruits, de produits forestiers non ligneux, des pépiniéristes et des transformateurs, se sont réunis, mardi à Saint-Nazaire, pour faire germer de nouvelles idées.

Rarement regroupés, ces agriculteurs ont réfléchi sur l’avenir de leur industrie qui fait face à plusieurs enjeux, dont la pénurie de main-d’œuvre, l’accès aux technologies, l’environnement, la concurrence et la relève, lors de cette journée initiée par l’Union des Producteurs agricoles (UPA).

« Chez les autres productions agricoles, qui sont plus organisées par leur syndicat, ils sont déjà habitués à travailler ensemble. Ce n’est pas le cas chez les producteurs horticoles. Il y a beaucoup de petites entreprises qui sont en plus très diversifiées, donc c’est difficile de les faire travailler ensemble. Le producteur en serre ne vit pas la même chose que le maraîcher ou le producteur de fleurs annuelles, mais ils font tous partie du même secteur et ils ont des défis en commun. En travaillant ensemble, ils risquent par contre de développer des idées qui pourront aider toute l’industrie », explique Lise Tremblay, directrice régionale de l’UPA, partenaire de l’événement.

À l’issue de cette journée de réflexion, des solutions seront identifiées et l’équipe du créneau d’excellence AgroBoréal accompagnera l’industrie pour mener différents projets.

« Ce genre d’activité, c’est intéressant. Mais si on en reste là, rien ne changera. Ensemble, on va déterminer les projets qui tiennent à cœur aux gens de l’industrie et on offrira l’accompagnement pour les faire lever », précise Isabelle Tremblay Rivard, directrice du créneau d’excellence AgroBoréal.