La remise des plants a connu passablement de succès au parc de la Rivière-du-Moulin.

Jour de l'arbre: 4000 plants remis à Saguenay

Dans le cadre du Jour de l’arbre, 4000 plants d’arbre ont été remis gratuitement sur le territoire de Saguenay, samedi. Une façon d’encourager la plantation, en plus de rappeler tous ses bienfaits sur l’écosystème.

L’activité a été organisée conjointement par l’Organisme de bassin versant (OBV) du Saguenay, le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs, ainsi que l’Association forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Huit essences d’arbres étaient offertes dans les différents points de Chicoutimi, La Baie et Jonquière.

Le Jour de l’arbre est en quelque sorte le point culminant du mois de l’arbre et des forêts, en mai.

«On valorise les services écologiques qui sont rendus à la population par les arbres, a expliqué le secrétaire de direction et porte-parole aux communications d’OBV Saguenay, Rachel Dionne, lorsque rencontrée au parc de la Rivière-du-Moulin en fin d’avant-midi samedi.

«On offre des dépliants pour expliquer les bienfaits de l’arbre, en plus de fournir une fiche descriptive des essences distribuées, a-t-elle ajouté. On (l’OBV) n’est pas des spécialistes de la plantation d’arbre, mais notre objectif est de sensibiliser la population à l’importance des arbres pour notre environnement et notre santé.»

Des bénévoles du comité de bassin Rivage de la rivière du moulin étaient présents pour parler de l’importance des bandes riveraines.

«On sait à quel point c’est essentiel d’avoir une présence arbres en bordure des cours d’eau, a souligné Rachel Dionne. Ça combat les inondations, ça combat l’érosion du sol, ça gobe les nutriments et les sédiments pour éviter qu’on en retrouve trop dans les rivières, etc. Ça joue différentes fonctions écologiques essentielles.»

Mme Dionne a fait savoir que l’état des bandes riveraines du Saguenay variait d’un endroit à un autre. Des études permettent de cibler les endroits à reboiser et un projet, en partie subventionné par la Ville de Saguenay, a récemment permis de procéder à des travaux sur une superficie importante.

«Il reste encore du travail à faire dans la région», a convenu Rachel Dionne, ajoutant que l’OBV Saguenay ne demandait pas précisément de planter l’arbre en bordure d’un cours d’eau. 

Les essences disponibles étaient l’épinette blanche, l’épinette de Norvège, le pin blanc, le pin rouge, le mélèze laricin, le pin gris, le bouleau jaune, le chêne rouge et l’érable à sucre.