Josée Néron

Josée Néron réplique à Blackburn

Josée Néron, candidate à la mairie de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), estime que les propos de Jean-Pierre Blackburn sur la proposition de son parti d'instaurer un conseil municipal sans papier démontrent son ignorance du fonctionnement actuel du conseil.
« Notre proposition ne vise pas à bannir le papier de l'hôtel de ville, elle vise à réduire son utilisation lors des séances du conseil municipal tout en favorisant l'accès à l'information pour chacun », a tenu à rappeler Mme Néron, par voie de communiqué, dimanche, en réaction aux propos de Jean-Pierre Blackburn publiés samedi dans Le Progrès. Actuellement, les membres du conseil reçoivent les documents imprimés.
Josée Néron estime que le candidat indépendant a ainsi fait de la désinformation au sujet de cette proposition de l'ERD. L'idée fait partie du programme de la formation politique adopté à la fin du mois de mars, qui se trouve plus précisément en page 12 du document.
Jean-Pierre Blackburn avait alors invoqué que bannir le papier de l'hôtel de ville constituerait à envoyer « un bien mauvais signal aux 183 travailleurs de la papetière de Kénogami et aux 12 000 autres travailleurs du domaine de la forêt dans la région ». Josée Néron réplique en affirmant qu'elle était la seule candidate à la mairie présente à la manifestation des syndicats et travailleurs du 19 juin, tenue en face de l'usine Kénogami.
La candidate rappelle que l'instauration d'un conseil sans papier est une mesure qui a été adoptée par plusieurs municipalités du Québec, afin de permettre aux élus municipaux de recevoir rapidement l'information, ce qui ne les empêche pas d'imprimer les documents s'ils le souhaitent.
La chef de l'ERD demande à Jean-Pierre Blackburn de cesser de mener une campagne « basée sur la désinformation et la peur ». « Il devrait plutôt travailler à présenter un programme au lieu de casser du sucre sur les idées innovantes de l'ERD », a-t-elle tranché.