La mairesse Josée Néron espère que François Legault nommera un ministre au Saguenay.

Josée Néron espère un ministre

Au lendemain de l’élection d’une nouvelle équipe caquiste pilotée par François Legault, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, souhaite que les régions occupent une plus grande place parmi les priorités gouvernementales.

Elle constate que le nouveau premier ministre a reçu un mandat très fort, reflétant une réelle volonté de changement, même à Saguenay où deux députés caquistes, François Tremblay et Andrée Laforest, seront en poste, en plus de Sylvain Gaudreault, réélu député péquiste de Jonquière.

« On a trois députés qui représentent notre ville. Sylvain Gaudreault a laissé sa marque tandis que François Tremblay, je le connais très bien puisqu’on a été assis ensemble autour de la table du conseil municipal. Andrée Laforest a des enfants et on s’est retrouvés dans les mêmes écoles où elle a travaillé des dossiers communs dans les comités de parents et de développement de la petite enfance. »

Ceci dit, Mme Néron croit que le Saguenay-Lac-Saint-Jean a fait élire assez de talents au sein de la famille caquiste pour nommer un ou une ministre. « M. Legault a l’embarras du choix et doit s’assurer que le Saguenay ait un ministre. Il y a dans les candidats des choix très intéressants. »

Dossiers importants

La mairesse affirme avoir rencontré à quelques reprises M. Legault pendant la campagne électorale et avoir discuté avec lui des dossiers qui lui tiennent particulièrement à coeur.

Parmi eux, Mme Néron espère avoir une oreille attentive du premier ministre désigné pour le développement des infrastructures d’aqueduc et d’électricité de la Zone industrialo-portuaire de Grande-Anse qui, avec le projet de Métaux BlackRock, est susceptible de procurer des emplois bien rémunérés.

«On est en pourparlers avec le gouvernement pour déterminer comment le tout sera financé.»

Dans l’arrondissement de Jonquière, la construction d’un nouveau gymnase au Patro doit mériter un suivi tout comme la réfection de Place Nikitoutagan.

À La Baie, la relocalisation de la bibliothèque dans l’ancienne église Sainte-Édouard, un dossier à bâtir, selon elle, ainsi que la cession et l’aménagement du terrain de la Consol constituent une autre priorité.

Un nouvel amphithéâtre avec des stationnements au centre-ville, pour remplacer l’actuel Centre Georges-Vézina, est la priorité pour Chicoutimi. « Il faudra démontrer les économies de coûts et les opportunités du projet. La variable la plus importante est l’apport financier du gouvernement, sans quoi on ne peut le réaliser. »

En terminant, la mairesse a tenu à remercier les députés sortants Serge Simard et Mireille Jean, ainsi que tous les candidats qui ont eu le courage de se présenter.