Sylvain Gaudreault, député de Jonquière

Jonquière-Médic: la mobilisation a fait foi de tout, assure Sylvain Gaudreault

Le député de Jonquière à l'Assemblée nationale, Sylvain Gaudreault, soutient que la mobilisation du milieu a permis d'éviter le pire pour le service Jonquière-Médic. Elle a surtout permis de bien faire comprendre au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, les particularités de ce système unique au Québec de réponse en première ligne.
Le sort de Jonquière-Médic n'est plus aussi incertain qu'il l'était il y a six mois alors qu'une importante rencontre de travail a eu lieu à Québec avec les autorités du ministère. La semaine dernière, le ministre Gaétan Barrette a effectué une visite dans les locaux de Jonquière-Médic afin de connaître les détails du fonctionnement de ce service de visite à domicile par un médecin.
« Depuis que Jonquière-Médic a lancé son cri d'alarme, qu'il a organisé la grande marche du printemps dernier et fait signer sa pétition, la population de Jonquière s'est mobilisée et cela a donné des résultats qui se manifestent encore aujourd'hui. C'est ce qui a permis à Jonquière-Médic de rencontrer le ministre Barrette », a rappelé Sylvain Gaudreault.
Pétition
Le député de Jonquière ajoute que depuis juin 2016, les choses se passent autrement dans le dossier Jonquière-Médic alors qu'il a déposé à l'Assemblée nationale une pétition de 22 000 noms. Au moins 3000 citoyens de Jonquière sont descendus dans la rue pour revendiquer la survie de Jonquière-Médic. C'est à ce moment que les négociations entre le ministère, la Fédération des médecins omnipraticiens et Jonquière-Médic ont repris et permis des développements.
« Comme député, j'ai positionné le dossier de Jonquière-Médic dans nos travaux parlementaires et je suis intervenu auprès du ministre pour qu'il prenne en compte les particularités de ce service et son importance à Jonquière. En particulier pour les clientèles vulnérables. Depuis le début, j'ai accompagné étroitement les administrateurs de Jonquière-Médic dans leurs démarches. Je vais continuer dans les prochaines semaines afin que nous puissions nous assurer de conserver cet acquis pour les gens de chez nous », a conclu le député de Jonquière.