Près de 120 étudiants participent au WonderJAM 2019.

Jeux vidéo et création sous pression à l’UQAC

Depuis vendredi 16h, une centaine de jeunes passionnés de jeux vidéo s’activent à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Ils ont 48 heures pour créer un jeu sous le thème «Pression», à l’occasion du WonderJAM, et le public pourra même tester en exclusivité les créations. Ces produits bruts deviendront peut-être des succès dignes de Minecraft ou Angry Birds, qui sait?

Les équipes ont pu connaître les contraintes qui les concernent seulement au début du concours, organisé par les étudiants en conception de jeux vidéo. Elles seront jugées par des professionnels de l’industrie. Ubisoft Saguenay, Beenox et Frima sont d’ailleurs des partenaires de l’évènement.

«Les participants doivent tout créer de A à Z», souligne le maître de cérémonie du WonderJAM Éric Boucher.

Les curieux pourront se présenter au Centre social de l’UQAC dimanche à partir de 18h, juste avant la remise des prix, pour essayer les jeux créés sous pression. Deux équipes hors concours, formées d’employés d’Ubisoft Saguenay et de l’entreprise régionale Totema Studios, se prêtent également au jeu.

Les grands gagnants représenteront l’UQAC au Pixel Challenge, décrit comme la plus grande compétition de création numérique au Canada.

Les passionnés de jeux vidéo sont au rendez-vous à l’UQAC en fin de semaine.